/news/politics
Navigation

Le fils de Gilles Duceppe souhaite être candidat pour le Bloc québécois dans Lac-Saint-Jean

POL-ALEXIS-DUCEPPE-LEAD
PHOTO COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

Alexis Brunelle-Duceppe, le fils de Gilles Duceppe, sera candidat à l’investiture du Bloc québécois dans Lac-Saint-Jean en vue des élections fédérales du 21 octobre prochain. 

La nouvelle a été confirmée samedi lors d’une activité de financement tenue à Alma, en présence du chef bloquiste Yves-François Blanchet et de Gilles Duceppe, qui a longtemps dirigé la formation souverainiste à la Chambre des communes à Ottawa. 

Père de trois enfants, Alexis Brunelle-Duceppe est actuellement président de l’exécutif du Bloc québécois dans Lac-Saint-Jean, une circonscription où il habite depuis deux ans et d’où sa conjointe des 21 dernières années est originaire. 

C’est le 11 mai prochain que se tiendra l’assemblée d’investiture du Bloc québécois dans Lac-Saint-Jean. Pour l’heure, Alexis Brunelle-Duceppe est seul en lice. 

«J’ai grandi dans la politique, je suis tombé dans la marmite», a dit à l’Agence QMI l’homme de 39 ans, qui songe depuis un bon moment à suivre les traces de son père et à monter dans l’arène politique. 

«J’y pense depuis des années. Là, c’est le temps d’y aller. Avec notre nouveau chef, maintenant le bloc est uni et loin de la bisbille, le renouveau se fait sentir et les chiffres grimpent», a dit M. Brunelle-Duceppe, en se disant inspiré par l’action politique de son père. 

«Sa rigueur au travail m’inspire», a-t-il indiqué. 

«Il a travaillé comme un fou. Je veux faire un copié-collé de ça, mais j’aurai mon style, ma façon de faire les choses. Sur la rigueur, il est le meilleur exemple que je peux trouver, pas juste parce que c’est mon père.» 

S’il remporte l’investiture, Alexis Brunelle-Duceppe tentera de convaincre les électeurs de Lac-Saint-Jean qu’il peut être le meilleur porteur de ballon pour les enjeux régionaux, comme les dossiers du bois d’œuvre, de l’aluminium, de la gestion de l’offre et le projet du promoteur Gazoduq. 

C’est le député libéral Richard Hébert qui représente Lac-Saint-Jean, mais Alexis Brunelle-Duceppe croit que la région est un terreau fertile pour le Bloc québécois. 

«Ceci dit, c’est à nous de faire le travail, on a un devoir, on doit se relever les manches, car on ne part pas premier, on le sait. On va passer notre message, développer notre offre politique, on aura éventuellement plate-forme, c’est notre travail», a-t-il dit.