/finance/business
Navigation

Contrat de plus d’un milliard $ pour une coentreprise de SNC-Lavalin aux États-Unis

Bloc SNC-Lavalin
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Une coentreprise de SNC-Lavalin a décroché un contrat de plus d’un milliard de dollars pour mettre hors service la centrale nucléaire d’Indian Point, dans l’État de New York.

Comprehensive Decommissioning International (CDI), qui appartient à la firme d’ingénierie montréalaise ainsi qu’à Holtec International, a obtenu ce mandat après qu’Entergy, qui possède ces trois réacteurs, les eut vendus à Holtec, afin de cesser l’exploitation de cette centrale située sur la rive de l’Hudson à une soixantaine de kilomètres au nord de New York.

La transaction ne sera conclue qu’au troisième trimestre de 2021, lorsque le réacteur 3 sera arrêté et vidé de son combustible radioactif. Holtec deviendra alors propriétaire du site, du combustible épuisé, des licences et des fiducies. Cette entreprise a chargé CDI d’agir comme entrepreneur général pour la mise hors de service qui s’étalera sur plusieurs années.

«Il s’agit là d’un puissant gage de confiance de Holtec envers les capacités de CDI en matière de décontamination et de mise hors service», a affirmé Sandy Taylor, président, Énergie nucléaire, SNC-Lavalin. «CDI est rapidement devenue un acteur de premier plan en ce qui concerne la mise hors service rapide aux États-Unis, au sein d’un marché qui ne cesse de croître à un rythme fulgurant.»

Selon le communiqué de SNC-Lavalin publié mardi, l’acquisition de la centrale par Holtec va permettre de la mettre hors service «bien des décennies plus tôt que si la centrale continuait d’appartenir à Entergy».