/24m
Navigation

Dans un Bluebird modifié: une auberge itinérante

Coup d'oeil sur cet article

 Amoureux des grands espaces et de la route, Julien Bourbon lance un projet d’auberge itinérante et cherche ses quatre premiers passagers. Son bus aménagé nommé William sillonnera le pays en quête d’activités de plein air. En offrant des lits et une cuisine, il permet aux voyageurs de se passer d’hôtels et de restaurants.  

 Originaire de France, M. Bourbon vivait dans la région de Montréal. Pour finaliser son projet d’auberge itinérante, en 2016, il a déménagé à Whitehorse, un haut lieu de la sous-culture dite des « skoolies » (ou autobus jaunes transformés). Il a alors aussi lancé le groupe Facebook appelé « Skoolie & Bus Conversion Canada » qui cumule déjà près de 3000 membres.  

 Son Bluebird 2001 Flatnose modifié, il a travaillé plus d’un an et demi et dépensé plus de 38 000 $ pour le rendre habitable et confortable. Il a isolé et placardé de bois les murs. « J’ai acquis les compétences au fur et à mesure, par exemple pour la soudure et l’ébénisterie », raconte cet ancien photographe professionnel qui s’était fait un nom pour avoir croqué les portraits en argentique de nombreuses vedettes québécoises comme France Castel, Martin Drainville, Rachid Badouri, Laurent Paquin et Lise Dion. «Le prénom William pour mon autobus, c’est en l’honneur du célèbre photographe montréalais du 19ème siècle William Notman qui a été le portraitiste personnel de la reine Victoria», explique-t-il.  

roadtripbuscanada.ca

  

 Yoga sur le toit  

 Des panneaux solaires suffisent aux besoins en électricité le jour. Deux grands lits accommodent les voyageurs ; lui se contente d’une couchette. Un petit poêle à bois réchauffe l’habitacle ; sinon, le chauffage au propane intervient. Une cuisinière, un évier et une douche (avec 100 gallons de réserve d’eau) ainsi qu’une toilette sèche, complètent l’habitation roulante.  

 « J’ai relevé le plafond de deux pieds pour plus de confort et installé une terrasse de bois sur le toit pour manger, relaxer, admirer les paysages, s’adonner au yoga ou encore dormir à la belle étoile », m’explique M. Bourbon.  

roadtripbuscanada.ca

  

 Voyage-pilote  

 Avant-hier, M. Bourbon a annoncé un road trip « pilote » de cinq jours sur la Côte-Nord du Québec (en passant par le lac Saint-Jean) ainsi qu’un concours pour faire gagner ces quatre premières places libres. « Je m’attends à des voyageurs aventureux prêts à partir fin mai ou début juin », dit M. Bourbon qui espère pouvoir offrir un jour à ses futurs clients des «tout-inclus» à partir de 120 $ par jour.  

 Son concept très novateur d’auberge itinérante aura-t-il du succès ? Après tous les efforts que M. Bourbon a déployés, on ne peut que le lui souhaiter.  

roadtripbuscanada.ca