/entertainment/music
Navigation

Les musiciennes se lèvent en France

Elles cosignent un manifeste pour dénoncer le sexisme

Héloïse Letissier
Photo AFP Héloïse Letissier

Coup d'oeil sur cet article

Près de deux ans après la création au Québec du mouvement Femmes en musique, qui visait à dénoncer les inégalités, la sous-représentation et le sexisme dans le milieu, voilà que les musiciennes en France expriment aussi leur ras-le-bol.

La journée même où le magazine français Télérama a publié son enquête sur le sexisme dans l’industrie musicale, près de 700 professionnelles du milieu ont signé un manifeste, mardi.

Appelé F.E.M.M. (Femmes engagées des métiers de la musique), le regroupement demande un profond changement dans les mentalités et les pratiques du milieu musical en France.

Parmi les signataires de la lettre, on compte Chris (Christine and the Queens), La Grande Sophie, le duo Brigitte, Fishbach, Clara Luciani, Pomme et Jeanne Cherhal.

« Nous [...] avons toutes été victimes ou témoins du sexisme qui règne au quotidien : les propos misogynes, les comportements déplacés récurrents, les agressions sexuelles qui atteignent en toute impunité la dignité des femmes », écrivent-elles.

Révolution égalitaire

Selon elles, « le temps est venu pour le monde de la musique de faire sa révolution égalitaire : les agissements sexistes, racistes, et plus globalement tous les comportements discriminants ne sont plus tolérables et doivent être dénoncés et sanctionnés ».