/24m/job-training
Navigation

Les salaires dans l’industrie de la construction

Green piggy bank with coin stacks in ascending order
electriceye - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Louise Bouchard, 37e Avenue

 

Il est possible de bien gagner sa vie en travaillant dans la construction, et ce, dès son entrée. En gros, les salaires horaires oscillent entre 20 $ pour un apprenti, et 40 $ pour un compagnon.

Ces termes varient selon les 25 métiers réglementés et la trentaine d’occupations dans la province. Un apprenti charpentier-menuisier, par exemple, gagne un salaire annuel moyen d’un peu plus de 19 000 $. Son salaire augmente durant les périodes de 2 000 heures d’apprentissage qu’il doit travailler avant de pouvoir passer l’examen de qualification provinciale de la Commission de la construction du Québec.

Son collègue ayant le titre de compagnon, qui a donc démontré ses compétences et réussi l’examen, ira chercher plus du double (41 000 $) et près de 57 000 $ s’il travaille au moins 500 heures durant l’année.

Pour les occupations régies par les conventions collectives, les salaires varient selon le nombre d’heures travaillées et parfois le grade (ou la classe) professionnel. Le salaire annuel moyen d’un soudeur, par exemple, varie de 47 000 $ à 68 000 $.

Les salaires offerts pour les travaux réalisés dans les secteurs industriel, institutionnel, commercial et du génie et de la voirie sont généralement un peu plus élevés que dans le secteur résidentiel.

L’industrie offre également des avantages sociaux comme les régimes d’assurance, de retraite et toute une gamme d’activités de perfectionnement et de soutien financier à la formation.