/news/politics
Navigation

Consigne du verre: la commissaire à l’éthique se penchera sur le cas de Ghazal

Ruba Ghazal
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

La députée solidaire Ruba Ghazal demande un avis de la commissaire à l’éthique pour dissiper « tout inconfort » quant à sa participation aux consultations sur le recyclage et la consigne du verre.

« J’aimerais obtenir un avis écrit de votre part sur l’existence ou non d’un conflit d’intérêts », peut-on lire dans la missive qu’elle a fait parvenir mercredi à Me Ariane Mignolet.

Le 1er octobre dernier, la députée de Mercier a officiellement démissionné de son poste de cadre chez Owens-Illinois, qui fabrique des contenants de verre et milite fort en faveur de la consigne des bouteilles de vin. Mme Ghazal a réclamé et obtenu qu’une commission parlementaire se penche sur le sujet, ce qui en a fait sourciller plusieurs dans l’industrie.

Impartialité

Le Parti québécois a demandé à la députée solidaire de se retirer du mandat d’initiative pour préserver l’intégrité et l’impartialité des consultations qui se tiendront dans les prochains mois et du rapport que devront pondre les députés.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Ruba Ghazal ne voit aucun problème à représenter Québec solidaire dans ce dossier, au contraire.

L’élue de Mercier soupçonne « certains acteurs dans l’industrie de l’emballage et leur lobby » de vouloir discréditer les promoteurs de la consigne des bouteilles de vin en jetant un doute sur sa probité.

La députée s’engage néanmoins à suivre les recommandations de la commissaire à l’éthique.

« Si l’avis se veut négatif, Mme Ghazal se retirera du dossier pour laisser un autre député solidaire s’en charger. Dans le cas contraire, elle mettra son expertise dans le domaine au service de ce mandat adopté unanimement au sein de la Commission du Transport et de l’Environnement », a précisé QS.