/24m
Navigation

Je t’aime

Bloc transaction
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Toi qui lit ce texte debout ou assis dans le métro, j’aimerais te dire que je t’aime. Ce n’est pas une demande en mariage, simplement te dire que même si je ne te connais pas, je t’aime. Je ne suis sûrement pas d’accord avec plusieurs de tes opinions, et peut-être même de tes valeurs, mais j’accepte que l’on soit différents et je t’aime pour ça.

Toi, le monsieur qui faisait beaucoup de bruit en soulevant ses haltères au gym, je t’aime aussi. Je ne sais pas pourquoi il y a autant de souffrance et de haine dans ton visage quand tu t’entraînes, sûrement parce que je ne suis pas du genre amoureux de l’entraînement. On ne sera probablement jamais amis, nous ferions très certainement rapidement le tour des sujets qui nous rassemblent, mais peu importe, je t’aime.

Toi la jeune fille au teint pâle qui m’a servi un café il y a quelques jours, je t’aime. J’ai aimé que tu dessines un sourire sur ta figure, même si, sans l’ombre d’un doute, la joie n’était pas l’humeur qui t’habitait à ce moment-là. Tu as pris la peine de me souhaiter une bonne journée, même si la tienne semblait pénible. En plus, le café que tu m’as préparé était délicieux et je t’aime pour ça.

Toi, le politicien qui parle la plupart du temps à travers son chapeau, je t’aime. Je ne suis pas d’accord avec toi la plupart du temps et je doute de tes intentions plus souvent qu’autrement. Tu vas quand même te faire bombarder de questions, jour après jour, sans plier l’échine et pour ça, je t’aime.

Toi, la personne âgée qui prend un temps fou à sortir ta carte pour payer ton épicerie, je t’aime. Souvent, tu fais monter mon rythme cardiaque avec ta dégaine hésitante, mais ensuite je constate le poids de la vie et des années que tu portes. Je me remplis alors de compassion et de respect devant autant d’expérience et pour cela, je t’aime.

Toi, membre du groupe La meute ou autre équivalent, je t’aime. Je vais être honnête, ça me prend beaucoup de volonté pour écrire ces mots. Car je suis non seulement fortement en désaccord avec presque 100% de vos revendications, mais je suis aussi contre votre manière de les propager. Ensuite, j’essaie de penser à l’être humain derrière. Un homme, une femme, qui a peur. Peur de l’étranger, peur de l’inconnu. Peur de perdre le contrôle sur quelque chose qui les dépasse. Un homme, une femme qui a probablement reçu plus de peur que d’amour au courant de sa vie pour avoir autant envie d’en propager. Et pour cela, je crois que c’est important de te le dire, je t’aime.

Toi, le nouvel arrivant, je t’aime. Je sais que tu cherches tes repères et que tout est sûrement très confus dans ton cœur et dans ta tête. Saches qu’ici, comme à bien d’autres endroits, il y a toujours de la place pour des gens bons, altruistes et honnêtes.

Des gens qui n’ont pas peur d’être qui ils sont et de laisser les autres être comme ils le veulent. Des gens qui n’ont pas peur de dire:

Je t’aime.