/news/politics
Navigation

La population n’a pas à connaître les coûts de système des ministères, croit Dubé

La population n’a pas à connaître les coûts de système des ministères, croit Dubé
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

La population n’a pas besoin de connaître en détail les coûts de système des différents ministères, estime le président du Conseil du trésor Christian Dubé, qui préfère que cette information reste confidentielle.

«La réponse que l’on donne globalement est suffisante pour les gens qui nous écoutent», a-t-il plaidé lors de l’étude des crédits de son ministère, mercredi.

M. Dubé faisait face à un barrage de questions de la part de l’ancien ministre de la Santé Gaétan Barrette, qui souhaite obtenir cette donnée pour «voir clair» dans le premier budget caquiste. Il soupçonne la CAQ d’avoir gelé les budgets dans plusieurs secteurs du réseau de la santé, mais aussi en culture et au tourisme et en environnement par exemple.

Les coûts de système comprennent entre autres les hausses des salaires, les échelons salariaux, l’achat de matériel, les assurances d’un bâtiment par exemple. Cette part d’augmentation du budget d’un ministère ne donne aucun service de plus aux citoyens.

M. Barrette, maintenant dans l’opposition, demande plus de transparence : «Si le ministre hausse de 2,1% le budget d’un ministère et que le coût de système, c’est 2 % la hausse n’est pas vraiment importante», a-t-il plaidé.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

 

«Pourquoi le ministre dit: c’est assez d’information pour le grand public. Pourquoi ne le fait-il pas ? C’est une question de transparence dans un exercice de reddition de compte», a-t-il déploré.

En Santé par exemple, le gouvernement Legault a annoncé un accroissement des dépenses de 5,9 %. Chiffre à l’appui, Gaétan Barrette souligne toutefois que les budgets pour la déficience intellectuelle, les jeunes en difficulté, la dépendance, la santé mentale et la santé physique – une bonne partie des services offerts par le réseau public – sont en hausse de seulement 1,9 %. Ce pourcentage serait inférieur ou égal au coût de système, mais Christian Dubé a refusé de le confirmer.

M. Dubé a rétorqué que «les coûts de système n’ont jamais été dévoilés par ministère durant les 15 années où les libéraux ont été au pouvoir». Il indique que le budget Girard présente une augmentation des dépenses de 5,8 % avec des coûts de système «à peu près à la moitié de ça pour l’ensemble des ministères» et estime que cette information est suffisante pour la population.

Il s’en est également pris aux compressions de Gaétan Barrette en santé, alors que la hausse des dépenses de ce secteur névralgique n’a été que de 1,5 % en 2015-2016.