/sports/fighting
Navigation

David Lemieux: Marc Ramsay n’avait «pas le choix»

David Lemieux: Marc Ramsay n’avait «pas le choix»
Photo d'archives, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

La décevante nouvelle est tombée mercredi: le Québécois David Lemieux s’est désisté de son combat face à l’Anglais John Ryder en raison d’une blessure à une main. Pour son entraîneur, Marc Ramsay, il n’y avait pas d’autre issue.

En effet, Ramsay ne voulait absolument pas mettre en péril la santé de son poulain, même s’il devait se battre en sous-carte du très convoité gala du «Cinco de Mayo», mettant en vedette Saul «Canelo» Alvarez et Daniel Jacobs, le 4 mai prochain à Las Vegas.

«C’est toujours très décevant lorsque ce genre de situation se présente, mais ça fait partie des risques, a souligné Ramsay aujourd'hui, sur les ondes de TVA Sports. La boxe, c’est très physique. Le pourcentage de blessures est assez élevé, alors il faut faire avec. On n’a pas le choix.»

Ce coup de massue suit celui d’il y a quelques mois, lorsque Lemieux s’était retiré de son combat contre Tureano Johnson dans un autre gala présenté par Golden Boy Promotions.

«Dans les derniers temps, il semble effectivement y avoir un petit quelque chose avec David, a renchéri Ramsay. La chose la plus importante est que je ne pouvais pas me permettre d’embarquer un gars blessé dans le ring, ce n’est pas ma philosophie. Peu importe ce que les gens pensent, la seule chose qu’on voulait était de contrôler la blessure.

«Il a eu un petit malaise il y a deux semaines, mais ce n’était rien de majeur, a poursuivi l’entraîneur. On n’en discutait même plus au gymnase. David a atteint son partenaire d’entraînement avec un coup "par-dessus" sur le crâne. Sans entendre de craquement, j’ai entendu David se plaindre de manière assez vive. C’était clair que ce n’était pas quelque chose de mineur.»