/sports/hockey
Navigation

LHJMQ: les Sea Dogs repêcheront au premier rang

LHJMQ: les Sea Dogs repêcheront au premier rang
Photo d'archives Pascal Huot

Coup d'oeil sur cet article

Ce serait un vulgaire euphémisme d’affirmer que les Sea Dogs de Saint John ont été chanceux dans la loterie en vue du repêchage de la LHJMQ qui se déroulera le 8 juin prochain, à Québec.

Malgré 4,8 % de probabilités d’obtenir le tout premier choix de la séance de sélection (une seule boule), jeudi, la formation du Nouveau-Brunswick a été favorisée par le boulier et choisira donc au premier échelon pour la première fois depuis 2015. 

Les Foreurs de Val-d’Or (28 %), les Wildcats de Moncton (43 %), les Olympiques de Gatineau (10 %) et les Cataractes de Shawinigan (14 %) complètent le portrait des cinq premiers clubs qui grimperont sur le podium.

Pressenti pour être le meilleur espoir disponible à la parution prochaine de la liste du Centre de soutien au recrutement (CSR), l’attaquant des Chevaliers de Lévis, Joshua Roy, s’est dit fébrile à la possibilité de joindre les rangs des Sea Dogs.

Le Beauceron a connu une saison de rêve, finissant au sommet des pointeurs du circuit midget AAA en vertu d’une récolte de 38 buts et 88 points, la meilleure production pour un joueur de 15 ans depuis Alexandre Daigle en 1990-1991.

«Oui, j’aimerais vraiment ça. J’ai entendu de bons mots de cette organisation qui a une belle réputation. J’aimerais bien sortir là. Il y a une couple de bons joueurs qui sont passés par là. Cela dit, j’ai hâte, mais j’y vais étape par étape, et actuellement, je me concentre sur le Défi Gatorade [prévu du 25 au 28 avril à Boisbriand], après quoi je pourrai commencer à penser au repêchage», a dévoilé le jeune homme en entrevue téléphonique avec Le Journal.

Moncton chute encore

Les Sea Dogs ont joué de chance grâce au choix de l’Armada qu’il avait obtenu des Voltigeurs de Drummondville. Leur choix original avait été refilé aux Foreurs dans la transaction de Julien Gauthier en janvier 2017.

«J'ai beaucoup de confiance dans notre groupe de recruteurs, même avec le choix [au] cinquième rang. Mais être capable de réellement choisir le joueur qu'on veut [avec le premier choix], c'est très spécial pour nous. Ça ajoute un autre moreau dangereux à notre groupe de jeunes», a reconnu le directeur général des Sea Dogs, Trevor Georgie, sur les ondes de TVA Sports. 

Quant aux Wildcats de Moncton, qui étaient de l’aventure grâce au choix appartenant au Titan d’Acadie-Bathurst, la guigne s’est acharnée sur eux alors qu’ils ont chuté à la troisième place même s’ils détenaient neuf boules à l’intérieur du jeu comme cela avait été le cas en 2017 lors de l’année de repêchage d’Alexis Lafrenière. Ils s’étaient rabattus sur Jakob Pelletier, qui s’est finalement avéré un excellent prix de consolation.

Les probabilités de remporter la loterie étaient déterminées selon l’ordre au classement. L’an passé, les Saguenéens de Chicoutimi avaient aussi eu la main heureuse en décrochant la palme en dépit de 9,5 % des chances.