/sports/soccer
Navigation

Une nouvelle phase d’expansion dans la MLS

Une nouvelle phase d’expansion dans la MLS
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

La Major League Soccer (MLS) a dévoilé son intention de procéder à une nouvelle phase d’expansion afin que son championnat compte 30 équipes dans les prochaines années.

Cette décision a été prise par les gouverneurs du circuit Garber, jeudi, lors d’une réunion tenue à Los Angeles. Pour le moment, il n’y a pas de villes pressenties, mais les autorités de la ligue ont eu la permission de commencer des discussions avec Sacramento et St. Louis.

Les deux prétendants devront faire une présentation au comité d’expansion de la MLS où ils devront exposer leur plan d’affaires, ce qui inclut notamment la construction d’un stade, la composition du groupe de propriétaires ou encore les engagements en matière de formation des joueurs.

En plus de Sacramento et St. Louis, la MLS a indiqué être en discussion avec plusieurs autres groupes de propriétaires potentiels dans d’autres marchés de l’Amérique du Nord.

«Le soccer professionnel, à tous les niveaux, est en prospère aux États-Unis et au Canada. Nous croyons qu’il y a de nombreux marchés qui pourraient soutenir une équipe de la MLS, a révélé le commissaire de la MLS, Don Garber, dans un communiqué. Lors des 15 dernières années, les expansions ont connu énormément de succès et elles représentent un élément clé derrière l’ascension de notre ligue.»

En 2019, la MLS compte 24 clubs, dont le FC Cincinnati qui en est à sa première saison. L’Inter Miami CF et le Nashville SC feront leur entrée en 2020, tandis que le Austin FC se pointera le bout du nez en 2021.

Le circuit Garber a également annoncé que le coût des 28e et 29e franchises sera de 200 millions $ et que le montant de la 30e sera établi un peu plus tard.

Des indemnités de formation obligatoires

La MLS a également tranché dans un dossier important, jeudi : il sera désormais obligatoire, pour tout club étranger qui veut obtenir les services d’un jeune joueur issu de l’académie d’une équipe du circuit Garber, de payer une «indemnité de formation» au club en question.

«Alors que les clubs de la MLS intensifient leur engagement pour la formation des joueurs en effectuant des investissements importants dans leur école de jeunes, ces clubs – conformément au règlement de la FIFA du statut et du transfert des joueurs – vont désormais demander des indemnités de formation pour tout joueur de l’école de jeunes d’un club de MLS qui signe son premier contrat professionnel ailleurs qu’en MLS avec un club de l’extérieur des États-Unis et du Canada», peut-on lire dans un communiqué publié par la ligue.

Cette mesure permettra donc aux différents clubs de la ligue qui mettent beaucoup d’argent dans leur centre de formation d’obtenir un meilleur retour sur leur investissement lorsqu’un joueur prometteur décide de poursuivre sa carrière à l’étranger sans signer de contrat avec l’équipe première de son club formateur en MLS.