/news/green
Navigation

Inondations: la situation est moins pire que prévu à Gatineau

Inondations: la situation est moins pire que prévu à Gatineau
Marc DesRosiers

Coup d'oeil sur cet article

Gatineau est toujours sur un pied d’alerte à cause des crues printanières, même si le maire Maxime Pedneault-Jobin s’est fait rassurant samedi. La ville a reçu moins de précipitations que prévu.

«C’est clair qu’on reste à un seuil majeur, mais c’est quelque chose de positif pour aujourd’hui: c’est moins pire que ce qu’on prévoyait», a signalé le maire Pedneault-Jobin lors d’un point de presse tenu samedi en début de soirée.

Si les inondations s’annoncent moins importantes qu’en 2017, la Ville se prépare quand même au pire en vue du pic de la montée des eaux, prévue pour dimanche soir.

Gatineau se dit prête à ouvrir d’autres centres d’aide aux sinistrés si par malheur la situation venait plutôt à empirer dans les prochaines heures. Déjà, l’édifice Jean-René-Monette a ouvert ses portes pour les quelques sinistrés.

Le maire Pedneault-Jobin a également assuré travailler en étroite collaboration avec les Forces armées canadiennes en préparation de la journée de dimanche. Le rôle exact des militaires sur le terrain sera annoncé dimanche.

Inondations: la situation est moins pire que prévu à Gatineau
Marc DesRosiers

Population mobilisée

Le premier magistrat s’est par ailleurs réjoui de l’implication des citoyens. Environ 40 000 sacs ont été remplis de sable depuis vendredi, mobilisant près de 1000 bénévoles.

Les citoyens qui désirent mettre l’épaule à la roue sont toujours les bienvenus, mais les curieux le sont moins, a insisté Maxime Pedneault-Jobin.

«On a été obligés d’augmenter la présence policière sur certains sites parce qu’il y a trop de curieux. Restez chez vous! Écoutez ça à la télévision, mais arrêtez d’aller voir ce qui se passe. Ça gêne les opérations», a soutenu le maire.

Inondations: la situation est moins pire que prévu à Gatineau
Marc DesRosiers