/entertainment/tv
Navigation

Maman tourne un film porno

Une série documentaire britannique fait couler beaucoup d’encre

Maman tourne un film porno
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Il n’y a pas que Game of Thrones qui alimente les conversations ce printemps en télévision. En Angleterre, un docu-réalité judicieusement intitulé Mums Make Porn suscite la controverse depuis quelques semaines. Sa prémisse ? Des mères de famille unissent leurs forces pour faire un film XXX.

Présentée sur Channel 4, cette série documentaire découpée en trois épisodes s’articule autour d’Emma, Anita, Sarah-Louise, Jane et Sarah, cinq femmes « ordinaires » qui décident de réaliser un film cochon « éthique » qu’elles seraient « heureuses » de présenter à leurs enfants... une fois passé l’âge de 18 ans, bien entendu.

Qualifié de « pertinent » par The Guardian, de « non orgasmique » par The Independent et d’« insulte aux jeunes femmes » par The Telegraph, Mums Make Porn polarise.

Noble objectif

L’objectif « officiel » du documentaire est louable : conscientiser les familles au matériel pornographique auquel leurs adolescents sont exposés sur internet.

C’est la façon dont on s’y prend qui peut agacer.

Maman tourne un film porno
Photo courtoisie

Au premier épisode, on montre au quintet des vidéos pornographiques, souvent violentes et misogynes, qu’on trouve sur internet. Bien entendu, elles n’en reviennent pas. « Si mon fils traite une femme comme ça, je vais lui botter le cul ! » s’exclame l’une d’elles.

On leur confie ensuite une mission pas impossible, mais presque : produire un film pour adultes avertis qui représentent leurs valeurs (égalité, consentement, respect) et qu’on projettera non seulement devant des experts, mais devant leur famille et leurs amis.

Elles seront responsables du casting, des textes (parce que, oui, les dialogues sont importants), du tournage, du montage, alouette.

C’est avec amusement qu’on suit leur immersion dans l’univers du X au fil des épisodes, même quand l’une d’elles vomit après avoir assisté au tournage d’une scène explicite.

Vox pop révélateurs

Certains aspects de Mums Make Porn nous ont rappelé Ados, sexe et confidences, un documentaire inédit de Pascal Brouard présenté à Télé-Québec en septembre ­dernier, particulièrement les segments de vox pop, au cours desquels des ­adolescents discutent de sexualité. On réalise qu’il reste encore beaucoup de travail à accomplir – et d’éducation à faire – quand on entend des jeunes hommes expliquer le plus sérieusement du monde qu’ils savent comment faire l’amour grâce aux films pornos qu’ils regardent sur internet.

Quant au film qu’Emma, Anita, Sarah-Louise, Jane et Sarah finissent par ­produire, un court métrage de 12 minutes intitulé I Want Fourplay, les curieux peuvent y accéder à partir du site web de Channel 4. Au Québec, on peut juste imaginer le tollé soulevé si TVA ou V prenait une telle initiative.