/investigations/truth
Navigation

Québec donne moins d'infos qu'auparavant

Periode des questions
Photo d'archives, Simon Clark Christian Dubé

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialisent dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, elles vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L’énoncé

Le président du Conseil du trésor Christian Dubé a assuré, en entrevue à QUB Radio lundi midi, que le gouvernement de la Coalition avenir Québec « a donné un petit peu plus [d’informations] cette année » dans le cadre de l’étude des crédits budgétaires.

 

Cet exercice annuel détaille les montants accordés aux ministères.

Lors des quelques mois qu’il a passés dans l’opposition, entre 2012 et 2014, M. Dubé avait critiqué le processus de l’étude des crédits, avançant que les députés n’avaient pas accès à toute l’information avant de voter les dépenses du gouvernement.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

 

Les faits

Malheureusement pour M. Dubé, cette étude des crédits ressemble beaucoup à celles des dernières années. Dans les renseignements fournis par le Conseil du trésor, il manque même certaines informations qui étaient pourtant communiquées dans le passé.

À titre d’exemple, l’an dernier, on y trouvait la liste des dizaines d’organisations à qui le ministre avait versé de l’argent à même son budget discrétionnaire. Cette année, le gouvernement se contente d’inclure une référence au site Web du Conseil du trésor pour répondre à la question.

Également, cette année, on ne révèle pas combien de téléphones intelligents ont été acquis par le cabinet et la direction générale du Secrétariat du Conseil du trésor ni quels montants ont été dépensés pour l’achat d’ordinateurs portables. On avait pourtant accès à cette information l’an dernier.

Le ministre Dubé l’a dit lui-même : il reste du travail à faire pour améliorer le processus des crédits. Espérons que son ministère ne retirera pas d’autres informations l’an prochain !

Le chiffre de la semaine: 29,5 M$

C’est la somme dépensée par les ministères fédéraux et agences gouvernementales canadiennes en coupons de taxi depuis un peu plus de trois ans.

Ce nombre a été calculé à partir d’un document déposé à la Chambre des communes, répertoriant les montants des bons de taxi des fonctionnaires et du personnel ministériel politique, de janvier 2016 à février 2019.

Le ministère le plus dépensier pendant cette période est celui de Services publics et Approvisionnement Canada avec plus de 4 millions $ déboursés en billets de taxi. Plus de 80 entités gouvernementales, avec cabinets et bureaux ministériels associés, ont déclaré des frais.

Ces coupons sont à l’heure actuelle seulement en usage dans la région d’Ottawa, a précisé le Secrétariat du Conseil du Trésor.

- Sarah Daoust-Braun