/news/politics
Navigation

Attentats au Sri Lanka: condoléances des politiciens et mise en garde aux voyageurs

Attentats au Sri Lanka: condoléances des politiciens et mise en garde aux voyageurs
AFP

Coup d'oeil sur cet article

 OTTAWA | Le premier ministre Justin Trudeau a condamné, dimanche, la série d’attentats commis contre des chrétiens, qui a fait plus de 200 morts au Sri Lanka, tandis que le gouvernement a mis en garde les voyageurs canadiens.  

  M. Trudeau s’est tourné vers son compte Twitter pour déplorer les nouvelles «absolument horribles» arrivant du Sri Lanka, un petit pays insulaire situé au sud de l’Inde.  

  «Le Canada condamne avec vigueur les attaques haineuses commises contre les chrétiens dans des églises et des hôtels. Nos cœurs et nos pensées accompagnent les familles et les proches des personnes tuées ou blessées», a écrit Justin Trudeau sur Twitter.  

 «Les lieux de culte sont sacrés, et tous devraient y être en sécurité. Personne ne devrait être ciblé en raison de ses croyances», a-t-il renchéri plus tard par communiqué. 

 Même son de cloche du côté du chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, qui a dénoncé des attaques «lâches et haineuses ciblant des chrétiens». 

 «Au nom des conservateurs du Canada, je condamne cette attaque sur des gens pratiquant leur religion. Les gens de toutes les confessions doivent pouvoir vivre libres de peur et de persécution», a-t-il indiqué sur sa page Facebook. 

 Du côté de l’Assemblée nationale, le drapeau du Sri Lanka et celui du Québec seront mis en berne, à la demande du premier ministre François Legault. 

 Dimanche, huit attentats à la bombe ont été commis contre des églises et des hôtels du Ski Lanka, tandis que se déroulaient les cérémonies de Pâques. Plus de 200 personnes ont été tuées dans ces attaques, qui n’ont pas été revendiquées dans l’immédiat. 

 Mise en garde 

 Les voyageurs canadiens qui se trouveraient au Sri Lanka ont été invités à la prudence. «La situation demeure instable. D’autres attaques pourraient se produire à travers le pays», a averti Affaires mondiales Canada dans un bref communiqué. 

 Les Canadiens sont appelés à respecter le couvre-feu mis en place après les attentats, à collaborer avec les autorités locales et à limiter leurs déplacements. L’accès aux réseaux sociaux a aussi été coupé, ce qui peut nuire aux communications, a indiqué le ministère. 

 Le député libéral fédéral Gary Anandasangaree, qui est arrivé au Canada du Sri Lanka comme réfugié en 1983, a aussi été touché par les événements. 

 «J’ai le cœur brisé en apprenant les attaques au Sri Lanka, incluant contre des pratiquants durant les messes de Pâques. Il nous incombe de condamner ces actes de haine et de violence contre les minorités ethniques et religieuses. Nos pensées vont aux familles, aux proches et aux communautés des victimes», a-t-il écrit sur Twitter.