/entertainment/lavoix
Navigation

«La Voix»: Clin Moore, Rick Pagano, Gabriel Cyr et Geneviève Jodoin en demi-finale

«La Voix»: Clin Moore, Rick Pagano, Gabriel Cyr et Geneviève Jodoin en demi-finale
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Colin Moore, Rick Pagano, Gabriel Cyr et Geneviève Jodoin ont gagné leur place, dimanche soir, pour représenter leur équipe lors de la prochaine étape de l’émission La Voix à TVA.

En chantant en français, Colin Moore aura réussi à s’attirer toute la sympathie du public. Le coach lui a donné 33 points et le public a voté à 44 % pour son interprétation de Je vais t’aimer de Michel Sardou. Preuve que lorsqu’un candidat ose sortir de sa zone de confort, il en sort souvent récompensé.

«C’est une surprise parce que j’ai trouvé que Stephan et Tommy ont été très bons, a-t-il indiqué en entrevue. Pour moi, c’était un gros défi de chanter en français, mais je pense que ça m’a aidé pour les votes. Je suis très content. Ça fait onze ou douze ans que je fais des spectacles un peu partout à travers la province. Je suis quand même obligé de travailler dans la construction en parallèle. Si je ne pouvais que chanter, grâce à La Voix, ce serait vraiment le fun.»

Stephan Gagnon a défendu sa place avec une performance difficile de Everybody Knows de Leonard Cohen. De son côté, Tommy Charles s’est complètement approprié la chanson d’Elvis, Can’t Help Falling in Love With You.

Équipe Marc Dupré

Rick Pagano a dévoilé tout son talent et son charisme incomparable durant sa prestation avec Somewhere Only We Know de Keane, ce qui lui a permis de récolter 65 % des votes du public et 38 points de la part du coach.

«Je ne savais pas à quoi m’attendre. Il y a beaucoup de jeunes qui me suivent sur les réseaux sociaux, mais je ne sais pas s’ils votent. Je savais aussi que Jordan avait beaucoup de soutien de son côté, mais honnêtement, je suis encore sous le choc.»

Rick a suivi les conseils de son coach pour sa prestation. «Je me suis concentré pour ne pas trop bouger. Marc m’avait conseillé de rester calme et d’interpréter davantage le texte avec ma voix qu’avec mon corps. J’ai vraiment tripé.»

Cristine Toca semblait totalement habitée lors de sa prestation sur Necessary Evil de Nikki Yanofsky, tandis que Jordan Lévesque avait bien fait ses devoirs sur la chanson What’s Hurts The Most de Rascal Flatts, mais il lui a peut-être manqué un peu d’humanité.

Équipe Alex Nevsky

Gabriel Cyr s’est mis au piano pour interpréter Let It Go de James Bay. «C’était mal parti en répétition, a-t-il avoué. Je ne savais plus si je voulais la faire au piano ou pas. C’était un risque, car je ne suis pas un si bon pianiste. Mais je voulais vraiment la changer et la mettre à ma manière, qu’elle sonne moins comme l’originale.»

L’audace de Gabriel aura été payante puisqu’il a récolté 43 % des votes du public et 38 points d’Alex Nevsky. «C’était intense, tout un rush d’adrénaline. Je suis content que le public ait aimé ce que j’ai fait. Je ne réalise pas encore que je suis en demi-finale.»

Jacob Guay a mis beaucoup d’émotion dans son interprétation de Your Are The Reason de Calum Scott et Kelly-Ann Martin s’est époumoné sur «Si j’étais un homme» de Diane Tell avec beaucoup de puissance.

Équipe Lara Fabian

Geneviève Jodoin a mis toute son expérience et sa puissance pour une magnifique interprétation de la chanson Hello de Adèle. Le public l’a plébiscité en lui accordant 64 % des votes du public, alors qu’elle a eu 35 points de sa coach.

«J’avais seulement préparé un petit mot de perdante. Après une semaine de travail et d’émotion, loin de ma famille et de mes enfants, un flot d’émotion m’est monté à la gorge, j’étais vraiment surprise.»

L’ancienne choriste de Belle et bum a l’impression que les gens ne l’ont pas oublié. «Je réalise que les gens n’ont pas arrêté de me suivre. On ne s’en doute pas quand on est chez soi et qu’on continue de faire plein d’autres projets qui ne se rendent pas forcément aux gens. Mais je suis vraiment contente de voir que je suis rentré dans leur coeur.»

Frédérique Germain a eu du mal à convaincre avec sa relecture de La Bohême de Charles Aznavour, alors que Mory Hatem a été prodigieux dans son interprétation de SOS d’un terrien en détresse de Starmania.

Des invités percutants

En ouverture de la soirée, Gowan et le groupe Styx ont fait trembler les murs du studio avec leurs grands classiques. «C’est toujours inspirant de travailler avec des jeunes artistes pleins de confiance, a indiqué le claviériste et chanteur en entrevue. Ils sont merveilleux. Quand on est sur scène avec eux, on retrouve la même énergie que quand on avait vingt ans. C’est en sortant de scène qu’on se rend compte de notre âge véritable (rires).»

Gowan a annoncé une nouvelle tournée à travers le Québec, l’automne prochain.

«Je suis très excité de refaire le tour du Québec. Le show va se consacrer principalement sur les chansons de Strange Animal et Great Dirty World, mais il n’est pas impossible que j’en fasse une nouvelle.»

Les équipes en lice pour la demi-finale

Équipe Marc Dupré

  • Rafaëlle Roy, 26 ans, Longueuil
  • Rick Pagano, 27 ans, Québec

Équipe Lara Fabian

  • Samantha Neves, 24 ans, Gatineau
  • Geneviève Jodoin, 41 ans, Isle-aux-Coudres

Équipe Éric Lapointe

  • Jacques Comeau, 42 ans, Dieppe (N.B.)
  • Colin Moore, 40 ans, Montréal

Équipe Alex Nevsky

  • Vincent Chouinard, 23 ans, Québec
  • Gabriel Cyr, 22 ans, Ottawa