/news/green
Navigation

[PHOTOS] «Le pire est encore à venir» à Rigaud

Coup d'oeil sur cet article

La situation est toujours critique à Rigaud, en Montérégie, où l’eau continue de monter et le «pire est encore à venir» selon directeur du Service des incendies, Daniel Boyer.   

«On maintient que le plus gros coup d’eau devrait arriver entre lundi et mardi possiblement, donc le pire est à venir encore», a-t-il affirmé en entrevue.  

Photo Agence QMI, Joël Lemay

«Évacuez»  

Alors que déjà une centaine de résidents sont touchés par les inondations, Daniel Boyer demande aux sinistrés d’arrêter de se battre contre la nature et d’évacuer leur demeure.  

«Évacuez, je pense que c’est la plus belle chose à faire parce que chaque matin on voit que la rivière prend le dessus et l’eau va gagner sur nos citoyens malheureusement», a-t-il insisté.  

Photo Agence QMI, Joël Lemay

La ministre de la Santé et des Services sociaux Danielle McCann doit se rendre à Rigaud à 13h pour faire le point avec les autorités.  

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Tous les yeux tournés vers le barrage  

À environ 10 kilomètres de Rigaud, le barrage Carillon fonctionne à plein régime. Il déverse actuellement 7500 mètres cubes d’eau à la seconde. Bien que ce chiffre soit en dessous des inondations de 2017, on s’attend à ce qu’il grimpe dans la journée.  

Il est possible qu’Hydro-Québec doive ouvrir d’autres vannes du barrage dans le but de préserver l’infrastructure.  

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Le porte-parole d’Hydro-Québec, Maxence Huard-Lefebvre, précise que le barrage peut ralentir un peu le débit de l’eau, mais pas la retenir dans un réservoir. «Quand le débit de l’eau est très important, on est obligé d’ouvrir les vannes», précise-t-il.  

Photo Agence QMI, Joël Lemay

  

Voici le plus récent bilan :    

  • 25 résidences inondées  
  • 50 résidences isolées  
  • 76 familles se sont présentées au centre d’aide aux sinistrés  
  • 21 familles bénéficient des services d’aide à la relocalisation  
  • 6 voies publiques complètement submergées  
  • 20 voies publiques qui sont partiellement submergées  
  • Débit au barrage de Carillon: entre 7900 et 8165 m3