/sports/others
Navigation

Sécurité à vélo: rappel des nouvelles règles

Cyclists in New York
Photo Adobe stock

Coup d'oeil sur cet article

Une multitude de mesures concernant les cyclistes ont été adoptées depuis mai 2018, dans le cadre du projet de loi 165 modifiant le Code de la sécurité routière. Un petit rafraîchissement s’impose, en ce début de saison.

► Feu piétonnier : rouler avec prudence

Depuis quelques jours, soit ce jeudi 18 avril, « face à un feu rouge et à un feu pour piétons activé, le cycliste est autorisé à poursuivre sa route. Dans ce cas, il doit s’immobiliser, accorder la priorité aux piétons et circuler à une vitesse raisonnable et prudente ».

► Dépassement : voitures à distance

Une autre règle entrée en vigueur cette semaine oblige les automobilistes « à ralentir et à respecter une distance lorsqu’ils dépassent un cycliste », explique Sophie Roy, relationniste auprès des médias à la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ). « Cette distance est de 1,5 m sur les routes où la limite est de plus de 50 km/h et de 1 m sur les routes où la limite est de 50 km/h ou moins ».

► Sanctions à la hausse

Les sanctions pour les infractions commises par les cyclistes ont été modifiées à la hausse en mai 2018 et sont dorénavant de 80 $ à 100 $, tandis que l’inscription de points d’inaptitude n’est plus appliquée.

« Avant, les amendes des cyclistes étaient les mêmes que celles des piétons, soit de 15 $ à 30 $. Or, le niveau de risque de blesser un autre usager de la route est plus élevé pour un cycliste que pour un piéton », soutient Mme Roy.

► Pas de distraction

Une nouvelle mesure vient aussi confirmer qu’il est interdit à tout cycliste « de faire usage d’un téléphone cellulaire ou de tout autre appareil portatif conçu pour transmettre ou recevoir des informations ou pour être utilisé à des fins de divertissement, ou de faire usage d’un écran d’affichage ».

Il en est de même pour le port d’écouteurs qui n’est pas permis, à l’exception du « casque protecteur de vélo avec écouteurs intégrés qui permet de capter les bruits ambiants », précise Mme Roy.

► Signalement d’intentions

Lors d’un virage à une intersection, « la règle obligeait le cycliste à faire deux signaux : celui pour signaler son intention de ralentir et celui pour signaler son intention de virer », met en contexte Mme Roy.

Depuis mai 2018, le premier n’est plus obligatoire, mais le second tient toujours, à moins que sa manœuvre mette en péril la sécurité du cycliste, stipule le règlement.

► Réflecteurs multiples

« Le réflecteur rouge à l’arrière et le réflecteur blanc à l’avant du vélo sont toujours obligatoires », explique Mme Roy.

Toutefois, « des mesures alternatives sont permises pour combler l’absence de réflecteurs sur des parties du vélo comme les pédales automatiques et les rayons », dont des flancs de pneu réfléchissants et des bandes réfléchissantes de couleurs appropriées placées aux bons endroits.

Pour prendre connaissance de tous les détails de ce nouveau règlement concernant les réflecteurs sur les vélos et les autres mesures en vigueur, consultez le codesecuriteroutiere.gouv.qc.ca.