/opinion/blogs/columnists
Navigation

Aller voir ailleurs si j’y suis

Coup d'oeil sur cet article

Quand mes grands-parents étaient jeunes, ils économisaient pour leurs vieux jours. Maintenant, les jeunes économisent pour faire des voyages... tout de suite.

Quand vous lirez ces lignes, je serai sur un voilier aux Bahamas. J’ai trouvé un vol pas cher et j’ai décidé de partir, sans prévoir, vers l’inconnu. Et si je découvrais là-bas une partie pas encore défrichée de moi-même ?

C’est Valentine Thomas qui m’a inspirée. Dans son livre À contre-courant, qui vient de paraître, elle nous raconte son histoire de jeune trentenaire qui a tout lâché pour faire de sa vie un long et heureux voyage.

Destination : soi

Une étude d’Expedia révèle que les millénariaux rêvent davantage de vacances que de posséder une voiture. Selon un rapport de l’entreprise montréalaise LaunchLeap, 76 % des jeunes globe-trotters voyagent pour découvrir de nouvelles choses. Ma génération a moins d’attaches que les précédentes et fait du monde au grand complet son terrain de jeu.

Pas de tout-inclus, ni d’hôtels luxueux au bord de la mer. On recherche l’expérience la plus authentique possible. Voir, sentir, goûter comme les gens qui y vivent. Parce que partir en voyage, c’est accepter de s’exposer au nouveau, au dérangeant. C’est s’extirper du nid pour tester ses ailes. C’est dire oui à un nouveau contexte et se laisser la chance d’apprendre à être soi-même.

Oui, je sais qu’à mon âge, mes grands-parents avaient déjà deux enfants et une hypothèque. Je sais qu’on peut dire de nous que nous ne sommes pas assez préoccupés par notre avenir, que nous ne pensons qu’à faire la fête et à échapper à nos obligations. Mais en réalité, les jeunes veulent remplir leur sac à dos de vie. Le remplir de découvertes sur des cultures et des façons de vivre qui enrichiront notre personnalité.

Les seules choses que je garderai en banque pour mes vieux jours sont mes souvenirs.


Madeleine Pilote-Côté est diplômée de l’École nationale de l’humour. Elle a remporté notre compétition « Les novices », visant à faire connaître à nos lecteurs de nouveaux chroniqueurs d’opinions.