/news/green
Navigation

Montérégie: la SQ très présente sur le terrain

Des patrouilles sont effectuées autant dans l’eau que dans les secteurs non inondés de la région

Coup d'oeil sur cet article

 RIGAUD | Intervenants de première ligne, les agents de la Sûreté du Québec sont déployés en grand nombre dans les secteurs inondés pour venir en aide du mieux qu’ils peuvent à la population touchée. 

 Patrouilles, évacuations, porte-à-porte, sécurité des citoyens et prévention du pillage des résidences abandonnées : les responsabilités des policiers sont nombreuses, lesquels ont bien souvent les deux pieds dans l’eau. 

 « Ils sont là pour prendre le pouls des gens affectés, s’assurer que tout va bien et qu’il n’y ait personne en détresse, résume la sergente Marie-Michèle Moore, porte-parole de la SQ. La présence policière se veut une façon de rassurer les sinistrés. » 

 Le Journal a passé une partie de l’après-midi hier à Rigaud, qui est durement touchée par les crues, afin d’observer le travail des agents sur le terrain. 

 Véhicule amphibie 

 Des patrouilleurs de la SQ se rendent régulièrement dans les secteurs non inondés pour voir l’état de la situation. Ils ne manquent pas de demander à chaque citoyen qu’ils croisent si tout va bien. 

 « On est là également pour répondre aux questions des citoyens. S’ils ont des demandes, on va les aider du mieux qu’on peut », indique la sergente Moore, alors que les agents peuvent notamment les adresser aux services psychosociaux. 

 Lorsque l’eau rend les déplacements impossibles aux véhicules normaux de la SQ, pas de problème. Les policiers utilisent également des VTT amphibies de type Argo pour se promener dans les rues submergées. 

 « C’est très manœuvrable, on les utilise dans les endroits inondés, mais aussi inaccessibles pour les bateaux », précise Marie-Michèle Moore. Lors du passage du Journal, deux agents revenaient d’une tournée des résidences où les gens n’étaient pas évacués. 

 Dans les zones où l’eau est très profonde, des bateaux de la SQ effectuent aussi des patrouilles. 

 Le pire à venir 

 Sur le terrain, les gens touchés par les inondations apprécient leur présence. 

 « On les voit souvent, c’est pas mal rassurant, honnêtement », témoigne Patrick Robert, un résident de Rigaud qui surveillait attentivement la montée des eaux. 

 Les autorités municipales s’attendent au pire aujourd’hui et demain, à Rigaud, alors que la montée des eaux n’est pas terminée. Selon un bilan provincial, 25 résidences ont été inondées et 76 familles ont été évacuées.  

 ► En plus de l’aide à la population, la SQ a fourni un hélicoptère à des élus qui ont pu évaluer la situation de leur municipalité du haut des airs. 

 L’armée est déployée sur le terrain 

Photo Agence QMI, Joël Lemay

 Les premiers soldats sont arrivés à Rigaud hier pour prêter main-forte aux citoyens. Plusieurs véhicules militaires y ont été envoyés. Sur la photo, les troupes déployées n’ont pas hésité à plonger en eau profonde pour enlever un quai, sur le chemin du Bas-de-la-Rivière. 

 Content d’avoir son tracteur pour la montée des eaux 

Photo Agence QMI, Joël Lemay

 Avec les crues printanières qui ne cessent de monter à Rigaud, le résident Sylvain Rodi était bien content d’avoir son flamboyant tracteur rouge pour pouvoir circuler plus librement. L’homme a protégé sa maison, ceinturée d’eau, à l’aide d’une haute digue.