/news/consumer
Navigation

Près de deux fois plus de vins à moins de 15$ en Ontario

Coup d'oeil sur cet article

Malgré les efforts de la Société des alcools du Québec (SAQ) pour rattraper sa rivale ontarienne, l’offre de vin entre les deux provinces pour les bouteilles à moins de 14,99 $ affiche toujours un écart considérable.

Selon des calculs effectués par Le Journal au début du mois d’avril, les consommateurs pouvaient se procurer sur le site web de la SAQ un total de 769 produits vinicoles d’un format de 750 ml et d’une valeur inférieure à 14,99 $. Du côté de la Régie des alcools de l’Ontario (LCBO), l’offre en ligne était presque le double (1411) pour le même type de produits.

« Durant plusieurs années, la SAQ a diminué graduellement son offre de bouteilles à moins de 15 $, en espérant faire plus d’argent. Cela n’a pas marché longtemps, car la société d’État s’est rendu compte que la vente de ses vins en volume avait baissé. Je pense qu’aujourd’hui, il y a encore du chemin à faire pour bonifier l’offre, mais je pense aussi que les responsables n’y voient pas d’intérêt. Leur objectif demeure d’augmenter les revenus avec des vins plus dispendieux », déplore l’éditeur du magazine en ligne vinquebec.com, Marc André Gagnon.

Rappelons qu’en 2016 et 2017, lors des trois baisses de prix (1,40 $) de la SAQ sur ses 1600 produits les plus populaires, l’un des objectifs de la direction était de combler l’écart de prix avec nos voisins à l’ouest.

« C’est certain que cela serait intéressant pour les consommateurs que la SAQ augmente encore son offre de bouteilles de vin à bas prix », estime M. Gagnon. « L’un des avantages pour les clients serait qu’ils ne soient plus forcés de payer 12 $ pour un vin qui vaut parfois 3 $. Ce n’est pas tout le monde qui accepte de payer des vins à 30 $ », poursuit-il.

Budgets de tous les Québécois

Du côté de la SAQ, la direction assure que son offre répond aux budgets de tous les Québécois et que le prix de ses bouteilles est comparable à celui des autres provinces canadiennes. « Les clients de la SAQ ont accès aux produits avec les prix les plus compétitifs au Canada », fait valoir le porte-parole, Mathieu Gaudreault.

« À titre d’exemple, sur les 499 produits commercialisés à la fois à la SAQ et à la LCBO (basé sur les prix de janvier 2019), 56 affichent un prix semblable et 346 sont moins chers au Québec. C’est donc dire que 81 % des produits disponibles dans les deux provinces ont un prix équivalent ou moindre au Québec », poursuit-il.

Selon des données compilées par vinquebec.com la veille de l’annonce de la première diminution de prix, le consommateur avait le choix entre 574 produits vinicoles (750 ml) à moins de 14,99 $ à la SAQ.

Depuis, la société d’État a rehaussé ses prix à trois reprises. Elle a aussi revu certaines de ses politiques commerciales avec ses fournisseurs. Aujourd’hui, entre autres, les demandes pour augmenter le prix d’un produit courant ne sont autorisées qu’à deux reprises durant l’année, soit aux mois de mai et novembre. Pour les diminutions, elles sont analysées à neuf reprises.