/24m/city
Navigation

Solidarité entre des résidents de Cartierville pour protéger les maisons

Inondations Île-Bizard
Camille Dauphinais-P / 24H

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Des résidents de l'arrondissement d'Ahunstic-Cartierville, plusieurs ayant encore le souvenir des inondations de 2017, s’entraidaient lundi pour protéger leurs habitations de possibles inondations en installant des sacs de sable et de pierre concassée autour.

• À lire aussi: Le pont de l’île Mercier fermé à la circulation

• À lire aussi: Des souffleuses pour enlever l’eau des rues

Sur certaines rues inondées en 2017, les autorités ont érigé des barrages avec des sacs de sable pour protéger contre la crue des eaux. À certains endroits, de l’eau s’écoulait sur les côtés et des employés municipaux étaient sur le terrain.

Sur les rues Cousineau et Crevier, des résidents se prêtaient main-forte. Les sous-sols de plusieurs d’entre eux avaient été inondés en 2017.

«On s’est tous entraidés en fin de semaine», a relaté Marius Couture, domicilié sur la rue Crevier.

Sur la rue Cousineau, Hellmut Novotny s’affairait à installer des sacs de sable d’une trentaine de kilos avec des voisins. Il affirme avoir aidé à isoler plus d’une demi-douzaine de demeures. «Ma propriétaire est quand même âgée. On a vidé tout ce qui était au sous-sol, on a tout monté cette semaine», a raconté M. Novotny.

Sa propriétaire, Hélène Gupta garde un souvenir douloureux des dernières inondations. «On vient de finir de reconstruire», a-t-elle dit.

«Les gens sont mieux préparés. Tout le monde est proactif on dirait», a observé Olivia Nguonly, qui transportait des sacs afin d’isoler la demeure de son père.

Plusieurs estiment que les autorités sont également mieux préparées. «Ils ont appris d’il y a deux ans. Ils ont mis des sacs qui permet le transvidage du sable et ça fait un poids, ça fait vraiment une digue performante», a expliqué Marius Couture.

Certains, comme Delphine Guichon, souhaiteraient être mieux informés sur «le plan de match» des autorités. «S’il y a un problème la nuit, on va envoyer un message à tout le monde pour que les voisins se mobilisent pour mettre les ressources au bon endroit», a-t-elle mentionné en recueillant les numéros de téléphone des gens du voisinage.

Un centre d’aide aux sinistrés a été ouvert au YMCA Cartierville. Une rencontre d’information citoyenne, prévue pour mercredi, pourrait être devancée.

«Il faut que les citoyens soient sur un pied d’alerte, c’est important, parce qu’on prend pour acquis que le niveau d’eau va augmenter», a insisté la ministre et députée fédérale d’Ahunstic-Cartierville, Mélanie Joly, après une réunion avec des élus et fonctionnaires municipaux et avec la députée provinciale Marwah Rizqy.

Les intervenants sur le terrain vont rencontrer directement les résidents dont les demeures ne sont pas bien isolées, selon la mairesse d’Ahunstic-Cartierville, Émilie Thuillier. «Il faut aussi que les résidents se préparent un plan de sortie au besoin», a-t-elle précisé.