/24m/city
Navigation

Déneigement: Des dépenses supplémentaires doivent être autorisées par Montréal

Déneigement: Des dépenses supplémentaires doivent être autorisées par Montréal
MARIO BEAUREGARD/AGENCEQMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Le comité exécutif de la Ville de Montréal devrait autoriser mercredi des dépenses supplémentaires de plus de 6 millions $ pour des contrats de déneigement clé en main et des sites d'élimination de la neige.

Ces augmentations sont attribuables aux précipitations en neige qui ont été au-dessus de la moyenne pour l’hiver 2018-2019.

Alors qu’en moyenne 190 centimètres de neige s’abattent sur Montréal l’hiver, cette année, 208 centimètres de neige sont tombés sur la métropole. Cet hiver «atypique», comme l’explique un document décisionnel de la Ville, a des conséquences financières, car les budgets sont basés sur le coût d’un hiver moyen.

«Les autorisations de dépenses sont insuffisantes pour quelques contrats de déneigement», peut-on lire dans le document qui sera examiné mercredi lors de la séance du comité exécutif.

Le montant total des contrats de déneigement clé en main s’élève à 59 millions $, plutôt que 54,8 millions $. En ce qui a trait aux contrats pour l'exploitation des lieux d'élimination de la neige et de location de machinerie, le montant passe de 19,3 millions $ à 21,3 millions $.

L’hiver 2018-2019 a été marqué par des précipitations «un peu plus abondantes que la normale», ainsi que par la fréquence des précipitations de neige et de pluie et par les «variations de température importantes, mais courtes, qui ont empêché la neige et la glace de fondre», a noté la Ville.

Le nombre d’opérations d’épandage de trottoirs a augmenté de 60 %, pour atteindre 40. À celles-ci se sont ajoutées six opérations complètes de chargement de la neige et une opération de chargement partiel.

«En temps normal, environ 60 % de la neige qui tombe est ramassée lors des chargements de la neige. Cette année, ce taux a grimpé à 67 %. Conséquemment, nous avons déjà dépassé de 2 millions de mètres cubes de neige, les 12 millions qui sont habituellement transportés vers les lieux d'élimination», peut-on lire dans le document.