/sports/football
Navigation

Le grand pari sur les as du futur

Coup d'oeil sur cet article

Jeudi soir, en direct de la capitale mondiale du country, à Nashville, le repêchage 2019 de la NFL se mettra en branle avec la tenue de la première ronde. À l’issue des sept rondes, les 32 équipes du circuit Goodell seront toutes plus convaincues les unes que les autres d’avoir jeté les bases d’un futur prometteur. Et ce, même si, en réalité, malgré d’innombrables heures d’analyse au peigne fin de chacun des joueurs disponibles, une majorité des joueurs sélectionnés sombreront dans l’oubli plus tôt que tard. Il y a assurément des perles rares dans le lot et ce sont ces jeunes espoirs convoités qui feront la différence. Le Journal vous présente les principaux noms à surveiller, ainsi que quelques autres qui pourraient brouiller les cartes.

Dans une classe à part

Nick Bosa

Position | Ailier défensif

Université | Ohio State

Taille et poids | 6 pi 4 po, 266 lb

Photo d’Archives, AFP

+ | Le frère de Joey Bosa (Chargers) est considéré par une vaste majorité d’observateurs comme le meilleur joueur de cette cuvée. Il a tous les outils pour pourchasser le quart-arrière, qu’il s’agisse d’explosion, de puissance ou de vitesse.

 | Sa dernière saison universitaire a pris fin prématurément avec une blessure dans la région de l’abdomen après trois matchs. Bosa a préféré se préparer au repêchage plutôt que de viser un championnat avec Ohio State. Certains saluent le geste, d’autres le conspuent.

Kyler Murray

Position | Quart-arrière

Université | Oklahoma

Taille et poids | 5 pi 10 po, 207 lb

Photo d’Archives, AFP

+ | Murray a le potentiel pour devenir l’un des quarts-arrière les plus électrisants de l’histoire en raison d’un talent athlétique rare. Le successeur de Baker Mayfield à Oklahoma ne fait pas que courir, il a complété 69 % de ses passes cette saison et peut réussir tous les types de passes.

 | Son frêle gabarit lui permettra-t-il de survivre aux rigueurs de la NFL ? Sera-t-il tenté par l’amour du baseball, lui qui a aussi été un choix de première ronde des A’s d’Oakland ? Son expérience d’une saison comme partant suffira-t-elle ? Tant de questions...

Quinnen Williams

Position | Plaqueur

Université | Alabama

Taille et poids | 6 pi 3 po, 303 lb

Photo d’Archives, AFP

+ | Même si les joueurs offensifs reçoivent toute l’attention, difficile de trouver un joueur plus dominant que Williams la saison dernière dans la NCAA. Il a réussi 19,5 plaqués pour des pertes, avec huit sacs du quart. Pour un joueur d’intérieur, c’est monstrueux.

 | C’est presque absurde de chercher des poux à un joueur aussi disruptif. Certains lui reprochent malgré tout d’avoir laissé de gros jeux sur le terrain avec seulement une passe rabattue et aucun échappé forcé. Son potentiel est toutefois illimité.

Devin White

Position | Secondeur

Université | LSU

Taille et poids | 6 pi, 237 lb

AFP

 

+ | White a tous les traits d’un futur général de défensive. Il montre un flair inégalé, lui qui a mené sa conférence avec 128 plaqués la saison dernière, sans compter qu’il peut rivaliser de vitesse (4,42 s sur 40 verges) avec les receveurs et porteurs de ballon.

 | Mesurant 6 pieds et 237 lb, White pourrait à l’occasion trouver chaussure à son pied dans la circulation lourde en milieu de terrain, mais c’est là une bien mince préoccupation pour un athlète d’exception dont l’instinct le sort de situations troubles.

Josh Allen

Position | Secondeur/ailier

Université | Kentucky

Taille et poids | 6 pi 5 po, 262 lb

Photo d’Archives, AFP

+ | Plusieurs joueurs de ligne offensive affirment que Josh Allen est le plus redoutable joueur défensif qu’ils ont affronté. Avec 17 sacs et cinq échappés forcés la saison dernière, il semble dominer dans les moments les plus critiques, une qualité recherchée.

 | S’il y a un élément dans le jeu d’Allen qui semble refroidir quelques rares évaluateurs de talent, c’est sa propension à se fier davantage à ses capacités athlétiques qu’à sa puissance pour atteindre le quart-arrière. Mais plusieurs joueurs défensifs de renom fonctionnent ainsi dans la NFL.

AUTRES GROS NOMS

Dwayne Haskins

Position | Quart-arrière

Université | Ohio State

Taille et poids | 6 pi 3 po, 230 lb

Photo d’Archives, AFP

+ | Haskins a explosé à sa seule et unique saison comme partant, avec 70 % de passes complétées pour 4831 verges et 50 touchés. Des chiffres hallucinants ! Il semble précis, montre une bonne vision du jeu et a été productif à souhait à son unique opportunité.

 | En voilà un autre qui ne mise que sur une saison comme partant, aux commandes de l’offensive d’Urban Meyer, qui n’est pas un entraîneur ayant produit de grands quarts-arrière lorsqu’ils ont gradué au niveau professionnel. Peut-il briser la tendance ?

Marquise Brown

Position | Receveur

Université | Oklahoma

Taille et poids | 5 pi 9 po, 165 lb

Photo d’Archives, AFP

+ | Une véritable voiture de course qui peut accélérer en un rien de temps et brûler une tertiaire ! Sa spécialité est la longue passe, mais il est aussi créatif à souhait avec le ballon sur de plus courts jeux. Il peut aussi contribuer sur les retours de bottés et même au sol. Toute une menace, ce « Hollywood » !

 | L’inquiétude évidente dans son cas, c’est son physique format pochette. La mode est aux gros et grands receveurs, particulièrement dans cette cuvée 2019. Une blessure au pied toujours en guérison en fera reculer certains.

DK Metcalf

Position | Receveur

Université | Ole Miss

Taille et poids | 6 pi 3 po, 230 lb

Photo d’Archives, AFP

+ | Metcalf est tout simplement une imposante créature inhumaine, découpée dans le roc. Il peut causer des maux de tête en couverture et une fois qu’il a le ballon, car il court aussi comme une gazelle. Son immense talent fait peur.

 | Pour l’équipe qui cherche le receveur le plus prêt à courir des tracés variés et parfaitement exécutés, Metcalf pourrait avoir besoin d’un certain temps. Il devra aussi démontrer que sa blessure au cou ne l’ennuie plus. Il pourrait être le cas classique du « tout ou rien ».

Ed Oliver

Position | Plaqueur

Université | Houston

Taille et poids | 6 pi 2 po, 287 lb

Photo d’Archives, AFP

+ | La valeur d’Oliver semble à la hausse depuis plusieurs semaines. Agile comme un chat, vif comme l’éclair, il a le don d’exploser à travers la ligne offensive, au point où certains osent l’impensable, soit le comparer à Aaron Donald, du moins pour le style.

 | Plusieurs se questionnent sur l’attitude de ce jeune plaqueur après une confrontation très médiatisée avec son entraîneur-chef sur les lignes de côtés. Une blessure au genou a également soulevé des questions. Enfin, certaines équipes préfèrent leurs plaqueurs plus lourds.

Montez Sweat

Position | Ailier défensif

Université | Mississipi State

Taille et poids | 6 pi 6 po, 260 lb

Photo d’Archives, AFP

+ | À chaque repêchage, un joueur défensif polarise parce qu’il démontre autant des dispositions athlétiques surnaturelles que des drapeaux rouges du côté de la personnalité. Montez Sweat représente ce cas en 2019, après avoir produit sur le terrain et montré des tests physiques phénoménaux.

 | Le caractère, justement... Les détails entourant le transfert de Sweat de Michigan State à Mississippi State ne sont pas tous connus, mais il a eu maille à partir avec le régime en place. Il traîne aussi un problème cardiaque qui pourrait le faire chuter plus tôt que prévu.

TJ Hockenson

Position | Ailier rapproché

Université | Iowa

Taille et poids | 6 pi 5 po, 251 lb

Photo d’Archives, AFP

+ | La beauté avec Hockenson, c’est qu’il peut tout faire à merveille. Bloqueur hors pair qui adore le contact, il a également les outils pour se démarquer dans le jeu aérien et la capacité d’être aligné à différents endroits dans le schéma offensif. Il a le potentiel de sortir top 10.

 | Hockenson ne traîne pas son piano sur les épaules, loin de là, mais certains ailiers rapprochés de la présente cuvée montrent plus de vitesse. Son bagage d’expérience n’est pas le plus garni, mais les ailiers rapprochés aussi complets sont rares.

Drew Lock

Position | Quart-arrière

Université | Missouri

Taille et poids | 6 pi 3 po, 228 lb

Photo d’Archives, AFP

+ | Lock n’a rien à envier aux autres quarts-arrière quant à la puissance de son bras. Il est aussi un bon athlète qui peut briller hors de sa pochette protectrice. Dans un vestiaire, il prend rapidement le contrôle et est reconnu comme un leader apprécié de tous autour de lui.

 | Si la puissance de son bras ne laisse aucun doute, Lock a parfois tendance à s’y fier à outrance et prend ainsi quelques décisions douteuses. Il a tendance à dégainer dans tous les angles et parfois avec une mécanique déficiente. Mais n’est-ce pas ce qui fait le charme d’un Patrick Mahomes ?

Rashan Gary

Position | Ailier défensif

Université | Michigan

Taille et poids | 6 pi 4 po, 277 lb

Photo d’Archives, AFP

+ | Physiquement, Gary est le prototype idéal de l’ailier défensif dans la NFL. Il est aussi doté d’une bonne vitesse (4,58 s sur 40 verges) et contribue avec efficacité à contrer le jeu au sol. Il peut aussi être aligné à l’intérieur, une polyvalence qui lui vaut des points.

 | Depuis plusieurs années déjà, il est perçu comme un futur choix de première ronde hautement placé, mais ce potentiel ne s’est pas traduit par une inébranlable constance sur le terrain. Certains se questionnent sur son amour pour le football.

Noah Fant

Position | Ailier rapproché

Université | Iowa

Taille et poids | 6 pi 4 po, 249 lb

Photo d’Archives, AFP

+ | Quand un ailier rapproché est doté à la fois d’un physique imposant et d’une vitesse digne des plus explosifs receveurs de passe, il y a de quoi saliver. Le meilleur athlète à sa position, c’est clairement lui. Le plus complet ? C’est une autre histoire...

 | Fant n’a rien d’un bloqueur dominant, donc il ne cadrera pas dans tous les systèmes offensifs malgré son indéniable talent. Les entraîneurs d’Iowa, dans le processus du repêchage, ont louangé sans retenue son coéquipier TJ Hockenson, mais ont été plus timides à son égard.

Josh Jacobs

Position | Porteur

Université | Alabama

Taille et poids | 5 pi 10 po, 220 lb

Photo d’Archives, AFP

+ | De meilleurs joueurs que Jacobs pourraient être cités ici, mais il risque de devenir le seul porteur de ballon à être choisi au premier tour parce qu’il se débrouille aussi bien au sol que par les airs. C’est la double menace que les offensives recherchent.

 | Il n’a jamais véritablement été le cheval principal dans le champ-arrière en Alabama. Mais là où certains craignent un manque d’expérience, d’autres plus optimistes y verront un porteur aux jambes fraîches dont le corps n’est pas encore hypothéqué.

Quelques candidats intrigants

Miles Sanders

Porteur de ballon, Penn State

Coincé derrière le magistral Saquon Barkley à Penn State, Sanders n’a pas eu la chance de se faire valoir avant la dernière saison et il a explosé avec 1278 verges au sol. Il a aussi capté 24 passes.

Tyree Jackson

Quart-arrière, Buffalo

Une équipe tombera inévitablement amoureuse de Jackson, qui possède un bras canon et un gabarit gigantesque (6 pi 7 po, 249 lb). Jackson a un potentiel élevé, mais il semble loin d’être prêt et pourrait ne jamais l’être.

Jaylon Ferguson

Ailier défensif, Louisiana Tech

Ferguson demeure un diamant à polir, mais il pourrait devenir un véritable vol. Il a battu le record universitaire de sacs en carrière (45), qui appartenait à nul autre que Terrell Suggs.

Emanuel Hall

Receveur, Missouri

Avec un chrono de 4,31 s sur 40 verges, il est de la pure dynamite. Cependant, les blessures et des mains parfois plus ou moins fiables le caractérisent aussi. Sur la simple base de sa vitesse pure, il obtiendra une chance.

Bryce Love

Porteur, Stanford

Il représente l’un des cas les plus intrigants du repêchage. Après une saison magistrale en 2017 (2118 verges au sol), Love a été ralenti par les blessures en 2018 et a même subi une déchirure du ligament croisé antérieur au dernier match de la saison. Une saison à récupérer est à prévoir.