/24m/city
Navigation

Pas de baignade cet été à la «piscine secrète» du mont Royal

Pas de baignade cet été à la «piscine secrète» du mont Royal
Les Amis de la piscine du Royal-Victoria / Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le petit-fils du mécène qui a fait don de la «piscine secrète» au Centre universitaire de santé McGill (CUSM) exige que la Ville de Montréal tienne ses promesses et restaure le cadeau de son grand-père, abandonné depuis 2013. 

La mairesse Valérie Plante a promis en campagne électorale de remettre en fonction cette piscine publique juchée sur le flanc du mont Royal, mais ce ne sera pas pour cet été, a confirmé au « 24 Heures » l'attachée de presse de la mairesse de Montréal, Geneviève Jutras. 

« Il n'y a pas d'agenda défini pour le moment, nous allons assurément consulter les Montréalais et Montréalaises à ce sujet. Tout ça doit s'intégrer harmonieusement à l'aménagement de toute cette zone », a précisé Mme Jutras. 

La piscine Henry William Morgan, située près de l'ancien hôpital Royal Victoria, est laissée à l’abandon depuis le déménagement de l'établissement vers le site Glen en 2013. Elle porte le nom du philanthrope qui en a fait don à l’hôpital en 1961. 

Il s’agit de l’unique piscine publique de l’arrondissement de Ville-Marie. 

La Ville affirme travailler sur ce dossier et être membre d’un comité de suivi pour la requalification de l’ancien site de Royal-Victoria avec la Société québécoise en infrastructures (SQI) et l’Université McGill. 

Silence radio  

Même si le projet semble encore dans les cartons, le petit-fils du donateur, Charles S. Morgan, s'impatiente. « On n’a pas eu de nouvelles depuis la campagne électorale de Valérie Plante. Ça stagne, en d’autres mots. C’est triste, il y a une occasion à saisir ici. Il y a beaucoup de construction au centre-ville de Montréal, mais ce jardin secret est abandonné et clôturé. » 

« Je veux que la piscine publique soit rouverte et que tout le monde profite de ce lieu formidable et joyeux, poursuit-il. Ça s’inscrit parfaitement dans les efforts de la ville de lier le centre-ville à la montagne. C’est aussi dans le but d’améliorer la qualité de vie des résidents de Ville-Marie et la mairesse devrait ternir sa promesse par rapport à ce projet. » 

Plus de 1500 personnes font partie des Amis de la piscine du Royal-Victoria. Ils visent, entre autres, à militer pour la réouverture de la « piscine secrète » depuis 2014. Le groupe a d’ailleurs déposé un mémoire à l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) en 2016 à ce sujet.