/sports/hockey
Navigation

Une chute abrupte pour James Neal

Une chute abrupte pour James Neal
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’étoile de l’attaquant James Neal a pâli en 2018-2019 et le principal concerné est d’ailleurs le premier à dire qu’il espérait beaucoup mieux et qu'il souhaite revenir en force la saison prochaine.

Auteur d’une campagne de 40 buts avec les Penguins de Pittsburgh en 2011-2012 et n’ayant jamais fini sous la barrière des 20 filets avant le calendrier régulier de la dernière campagne, le patineur de 31 ans voulait en donner pour leur argent aux Flames de Calgary, qui lui avaient consenti un contrat de cinq ans et de 28,75 millions de dollars en juillet dernier.

Toutefois, le plan n’a pas fonctionné comme prévu. Neal s’est contenté d’une maigre production de 19 points, dont sept buts, en 63 rencontres, et a été blanchi lors des quatre premiers duels de la série face à l’Avalanche du Colorado. Son inefficacité a aussi incité l’entraîneur-chef Bill Peters à lui préférer Austin Czarnik au cours de la cinquième rencontre, de sorte que le vétéran était dans la galerie de presse pour assister à l’élimination de son équipe.

Malgré cette chute vertigineuse, Neal s’attend à mieux en 2019-2020.

«Ce fut difficile, je n’avais jamais été retranché auparavant. Ç’a été dur à accepter, mais il importe d’aller de l’avant et d’être honnête avec moi-même, a-t-il dit au quotidien Calgary Sun. Maintenant, j’aurai l’occasion de m’entraîner durant l’été et de revenir en force. J’ai quelque chose à prouver. [...] J’essaie de rester positif. Je suis en santé et je veux me retrouver au niveau où je dois être.»

«Dans son cas, nous ne voulons pas revivre ce genre de saison. Individuellement, il ne le souhaite pas non plus et, comme groupe, on espère ne pas obtenir à nouveau ce type de résultat en séries, a ajouté Peters. Donc, il y aura des ajustements à faire et nous allons lui accorder plus de temps de glace. Et quand je parle de donner du temps, c’est qu’il faudra le mériter.»

Dans le top-6

Neal croit être en mesure de reprendre une place au sein des deux premiers trios des Flames s’il joue à sa pleine satisfaction.

«Je veux être un membre du top-6 sur qui l’organisation compte pour inscrire des buts importants et exercer un impact significatif, a-t-il affirmé. J’ai été ainsi durant toute ma carrière et je ne veux pas perdre ce statut. J’ai marqué 20 buts et plus lors de chacune de mes saisons sauf celle-ci, donc je sais que je suis capable de rebondir et d’aider ce club.»

Le directeur général Brad Treliving croit que Neal fera tout pour effacer 2018-2019 de sa mémoire.

«Je pense qu’il enfilera ses bottes de travail et sera meilleur. Mais comment peut-on l’aider? Il y a deux parties impliquées: le joueur et l’équipe, et nous voulons tous qu’il ait du succès. Comment y arriver? Je crois qu’il est très engagé à s’améliorer. [...] Il n’a pas signé ici pour se retrouver sur la passerelle dans un match décisif», a-t-il souligné.