/sports/hockey
Navigation

«C’est une farce» – Jonathan Marchesseault

«C’est une farce» – Jonathan Marchesseault
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Golden Knights de Vegas ont subi une amère défaite face aux Sharks de San Jose, mardi soir, et ont ainsi vu la formation de la Californie effacer un déficit de 3 à 1 dans la série pour accéder au deuxième tour des séries éliminatoires de la Ligue nationale.

En avance 3 à 0 en milieu de troisième période, les Golden Knights, en raison de la pénalité majeure imposée à Cody Eakin pour son geste contre Joe Pavelski, ont accordé quatre buts en avantage numérique en quatre minutes de jeu. 

L’attaquant québécois des Knights, Jonathan Marchessault, ne s’est pas retenu pour décrire les événements qui venaient de se produire. 

«J’espère vraiment que Joe Pavelski sera correct», a souligné d’entrée Marchessault, après la partie. «Personne ne veut voir quelque chose comme ça. C’est une farce», a-t-il dit aux médias en utilisant un langage quelque peu cru. Décerner [une pénalité de] cinq minutes pour ça? Pourquoi ne pas avoir accès à une reprise vidéo? Ça change toute l’issue de la rencontre. C’est tellement décevant. [...] C’est une farce, c’est gênant.» 

«Il [l’arbitre] m’a dit que ça avait l’air sérieux. Si ç’a l’air sérieux, c’est que, visiblement, il ne l’a pas vu. C’est une mise au jeu. Probablement 50% des joueurs qui perdent une mise au jeu donnent un double-échec. Si tu veux décerner une pénalité pour double-échec, il n’y a pas de problème. Mais il tombe et c’est malheureux. Je suis un grand partisan de Joe Pavelski. Il est un joueur incroyable et j’espère qu’il sera correct et qu’il reviendra. Cet appel a changé l’issue de la rencontre et le futur pour nous. C’est une farce.» 

Même si Marchessault a créé l’égalité 4 à 4 en fin de troisième période, les Sharks ont remporté la partie en prolongation grâce à un filet de Barclay Goodrow. 

Lors du deuxième tour, les Sharks affronteront l’Avalanche du Colorado.