/24m/city
Navigation

Finances de la Ville de Montréal: plus de 200 millions $ en surplus en 2018

Hôtel de ville de Montréal
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Même si la Ville de Montréal a terminé son exercice financier 2018 avec un surplus global de 212,7 millions $, une baisse de taxes n’est pas envisagée pour le prochain budget.

Les besoins sont trop importants et des investissements sont nécessaires, a expliqué le président du comité exécutif de la Ville, Benoit Dorais, qui estime que les Montréalais ne sont pas trop taxés.

«C’est sûr que pour nous les surplus doivent être réinvestis directement dans les services aux citoyens», a indiqué la mairesse de Montréal Valérie Plante.

«On ne prendrait pas cette somme-là pour la mettre entièrement dans la dette, par exemple. On commence tranquillement à préparer le budget, mais je peux vous assurer que notre priorité sera les services.»

Le rapport financier 2018 de la Ville a été dévoilé mercredi. «Les résultats de l’année 2018 sont excellents», a déclaré M. Dorais, tout en soulignant qu’il ne faudra pas compter uniquement sur cet excédent pour équilibrer le budget.

Les revenus et les dépenses ont atteint, respectivement, 5,6 milliards $ et 5,4 milliards $. Plus de 825 millions $ ont été consacrés à l’administration générale de la Ville. La dette nette, en hausse de 439 millions $ par rapport à 2017, avoisinait 5,4 milliards $ en 2018, portant le ratio d’endettement à 99 %.

Marché immobilier

Environ la moitié du surplus, soit 106,4 millions $, est dû à une «activité économique favorable et un marché immobilier encore robuste, permettant de générer des revenus supplémentaires de 69,8 millions $ en droits sur les mutations immobilières et de 36,6 millions $ en revenus de licences et permis», selon la Ville.

Les droits sur les mutations immobilières se sont élevés à 253 millions $ en 2018, soit environ 42 millions $ de plus qu’en 2017 et 70 millions $ de plus que ce qui était prévu. «Le tiers des revenus proviennent de transactions commerciales importantes», a indiqué M. Dorais.

Par ailleurs, la délivrance de divers licences et permis a rapporté 65,4 millions $, soit 36 millions $ de plus qu’anticipé. Cet écart est relié à des permis pour de grands projets immobiliers comme la nouvelle Maison de Radio-Canada, ainsi que le développement résidentiel de Griffintown, Le Triangle et Angus.