/misc
Navigation

Harper se concentre sur Harper

BBA-BBN-BBO-SPO-PHILADELPHIA-PHILLIES-V-NEW-YORK-METS
Photo AFP Bryce Harper s’est fait expulser lundi par l’arbitre derrière le marbre, Mark Carlson.

Coup d'oeil sur cet article

Le regretté chanteur Pierre Lalonde a interprété plusieurs chansons, dont une intitulée Ce n’est qu’une question de temps. Le titre de cette chanson résume très bien la relation de Bryce Harper avec ses coéquipiers tout au long de sa carrière. En 2015, avec les Nationals de Washington, Bryce en est venu aux coups avec son coéquipier, le releveur Jonathan Papelbon, dans l’abri des joueurs.

Le grand lanceur droitier Jonathan Papelbon s’est mis à crier des insultes envers Bryce pour son manque d’intensité sur les buts sur un faible ballon qu’il venait de frapper. Harper n’a pas hésité à répliquer et a rajouté à son tour des insultes. Une fois que Harper est rentré dans l’abri des joueurs, Papelbon l’a agrippé par le cou, et la bataille s’est amorcée. Le gérant de l’époque, Matt Williams, était tellement d’accord avec le geste posé par Papelbon qu’il l’a envoyé au monticule pour amorcer la manche suivante.

Plusieurs des anciens coéquipiers de Bryce lui reprochaient son manque d’intensité sur les buts sur des faibles roulants frappés à l’avant-champ et son manque de préparation tant en défensive que sur les buts, sans oublier ses nombreux mauvais relais vers le champ intérieur alors qu’il manquait continuellement la cible.

Un autre aspect fort intéressant de sa mentalité démontre parfois son point de mire en tant que joueur qui est centré sur lui. Il se croit plus important que le rendement de son équipe.

Bryce Harper a évolué avec les Nationals de 2012 à 2018. Il fut expulsé d’un match à 11 occasions. Lundi soir avec les Phillies, en 4e manche, il fut expulsé du match. Cette fois, l’arbitre du marbre l’a expulsé pour avoir contesté sa zone des prises.

Après le match, le lanceur Jake Arrieta était furieux que ses coéquipiers manquent d’ardeur au jeu. Arrieta a rajouté que la zone des prises était aussi contestée par les lanceurs que les frappeurs des deux équipes. Cette année, il n’a fallu que 22 matchs avant qu’un coéquipier des Phillies le réprimande publiquement. Arrieta a reproché Harper de s’être fait expulser, surtout en quatrième manche lorsque l’équipe livrait un bon match contre les Mets. En passant, Bryce Harper est le premier joueur des Phillies à avoir été expulsé d’un match depuis Justin De Fratus, le 16 juin 2015.

Pendant son séjour avec les Nationals, Bryce Harper a joué sous les ordres de quatre gérants en sept ans. Ce n’est certainement pas quelque chose de trop rassurant pour le gérant des Phillies, Gabe Kapler, qui en est à sa deuxième saison.

Treize à la douzaine

L’ancien défenseur du Canadien, Gilles Lupien a déjà été propriétaire d’un Dunkin’ Donuts sur la rue Masson à Montréal. La spécialité de la maison était « 13 beignes à la douzaine ».

Les Yankees de New York sont la suite de cette merveilleuse promotion alors qu’ils ont treize joueurs sur la liste des blessés. Le froid est-il un aspect déterminant ? Sans aucun doute, mais pas dans tous les cas. Malheureusement, les blessures qu’ont subies Aaron Judge (muscle oblique), Gary Sánchez (mollet) et Giancarlo Stanton (biceps) sont le résultat du temps froid.

C’est incroyable le nombre de joueurs qui sont blessés à cause des intempéries. Afin d’empêcher la saison de se terminer au mois de novembre, le baseball majeur amorce la saison au mois de mars. Le baseball majeur semble croire au réchauffement de la Terre. Je tiens toutefois à rappeler aux dirigeants que sans aucun doute la Terre se réchauffe, mais pas assez pour jouer au baseball au mois de mars dans le nord-est des États-Unis.

La patience est de mise

Les partisans d’une formation professionnelle ont toujours hâte de voir arriver un jeune joueur.

L’arrivée de Vladimir Guerrero Jr. est sur les lèvres de tous les partisans des Blue Jays. La direction des Jays ne doit pas tomber dans le piège de vouloir plaire aux partisans. Présentement, le poste de troisième but est disponible pour lui. Par contre, la patience est de mise.

Vladimir Jr. n’a pas encore assez de présences au bâton au niveau AAA et surtout il doit améliorer son jeu en défensive. Les Jays ne peuvent pas mettre en péril la carrière de Vlad Jr.

Le succès des Dawson, Carter, Raines et Vlad Sr n’est pas compliqué. Ils ont joué suffisamment de matchs au niveau AAA avant de se joindre aux Expos. La décision des Expos a porté ses fruits. Si vous avez des doutes, les quatre joueurs sont au Temple de la renommée.