/news/green
Navigation

Justin Trudeau visite les sinistrés à Gatineau

Justin Trudeau visite les sinistrés à Gatineau
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois depuis le début des crues printanières qui continuent de prendre de l'ampleur, le premier ministre Justin Trudeau s'est rendu sur le terrain, aujourd'hui, pour constater l'ampleur des dégâts.  

• À lire aussi: La montée des eaux se fait de plus en plus menaçante  

• À lire aussi: À bord d’une embarcation de la SQ pour constater la crue des eaux  

• À lire aussi: Scène impressionnante sur l'A40

Bottes de caoutchouc aux pieds et accompagné de sa femme Sophie Grégoire, le premier ministre s'est rendu à Gatineau, ville québécoise faisant face à Ottawa, où des dizaines de maisons étaient inondées en raison du débordement des rivières des Outaouais et Gatineau.  

Après avoir discuté avec plusieurs des quelque 300 sinistrés dans un centre d'accueil, le premier ministre et sa femme se sont rendus dans l'une des zones inondées, dans un quartier bordé par la rivière des Outaouais en crue.    

  • Voyez des images saisissantes des inondations:    

Lors d’une brève mêlée de presse, M. Trudeau n'a pas fait d'annonce, mais a admis que les gouvernements devaient «commencer à penser à comment on va s’adapter» aux nouvelles réalités climatiques qui engendrent ce genre d’inondations.    

Justin Trudeau visite les sinistrés à Gatineau
AFP

M. Trudeau a discuté avec quelques militaires appelés en renfort à Gatineau, l'une des zones les plus touchées au Québec, les aidant même à nouer quelques sacs de sable destinés à ériger des digues provisoires.  

«Malheureusement, on se retrouve encore une fois dans une situation d'inondation ici, au Québec», a déploré M. Trudeau. «Mais à travers le pays, on sait qu'avec les changements climatiques, cela va arriver de plus en plus souvent», a-t-il ajouté.  

«C'est une nouvelle réalité à laquelle on va faire face dans les années à venir. Il faut commencer à penser comment on va s'adapter, comment on va aider les gens», a dit M. Trudeau, alors que près de 1000 militaires ont été déployés sur le terrain au Québec pour prévenir la répétition des inondations dévastatrices de 2017, les pires depuis un demi-siècle.  

La crue des eaux a fait moins de ravages qu'on ne le craignait du côté de Gatineau. Malgré tout, un total de 153 résidences étaient inondées et 57 personnes avaient été évacuées de leur domicile en Outaouais, selon un bilan d’Urgence Québec publié mardi soir.  

De son côté, Gatineau dénombrait mardi 253 personnes, totalisant 115 ménages, inscrites auprès de la Ville en tant que sinistrés. Une soixantaine de ces personnes ont dû être prises en charge par la Croix-Rouge.

Un scénario météo inquiétant se dessine pour vendredi

Alors que la fonte des neiges est loin d’être terminée dans plusieurs régions, d'importantes précipitations sont attendues vendredi, ce qui risque de mettre encore de la pression sur les cours d’eau déjà en forte crue.

Une dizaine de millimètres de pluie sont tombés aujourd'hui à Montréal, et de 15 à 20 mm plus au nord.

«Les précipitations qui sont tombées, parfois, peuvent prendre plusieurs heures avant de percoler dans les bassins versants et faire hausser le niveau de certaines rivières», a indiqué le météorologue Alexandre Parent, d’Environnement Canada, en entrevue à 100% Nouvelles sur LCN.

Toutefois, c’est vraiment la journée de vendredi qui intéresse les autorités, 25 à 30 mm de pluie étant prévus.

***Voyez l’entrevue intégrale dans la vidéo ci-dessous.***