/finance
Navigation

Le fonds de l’eau de la Ville continue de se tarir

Hôtel de ville de Montréal
PHOTO AGENCE QMI, TOMA ICZKOVITS Hôtel de ville de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

La réserve budgétaire pour entretenir les aqueducs et les égouts de la Ville de Montréal continue de diminuer, même si la taxe de l’eau a augmenté l’an dernier.

Des 58 M$ qu’il y avait dans le fonds de l’eau à la fin de 2017, il ne reste désormais que 34 M$, fait état le bilan financier 2018 de la Ville rendu public hier.

Pourtant, après avoir déposé son premier budget, l’administration de la mairesse Valérie Plante avait justifié une hausse de la taxe de l’eau de 1,1 % par le manque d’argent dans la réserve pour les infrastructures de l’eau.

Cette réserve était en effet passée de 224 M$ à 58 M$ pendant le mandat du maire Denis Coderre.

Mais malgré la hausse de taxe, la sécheresse persiste.

«Lorsqu’on a adopté le budget 2018, le fonds était presque à sec et on a demandé aux Montréalais de renflouer le fonds. Mais le but ce n’est pas juste de faire une cagnotte, a défendu hier le président du comité exécutif Benoit Dorais. Le but c’est que ça serve à faire des travaux. C’est normal [de dépenser cet argent]. L’important c’est de ne pas le vider.»