/news/society
Navigation

L’ONF retire son logo «L’homme qui voit»

L’ONF retire son logo «L’homme qui voit»
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Une autre page d’histoire a été tournée par l’Office national du film (ONF), à quelques jours de ses 80 ans. Créé à la fin des années 1960 et installé au début de la décennie suivante, le mythique logo d’aluminium «L’homme qui voit» a été retiré, mercredi, de la façade de l’édifice de l’ONF sur le chemin Côte-de-Liesse, à Montréal.

L’œuvre de 2,71 mètres sur 2,59 mètres, dessinée par Georges Beaupré, sera plus tard nettoyée et posée entre les murs des prochains locaux qu’habitera la célèbre institution du septième art, dès cet automne dans le Quartier des spectacles.

L’ONF retire son logo «L’homme qui voit»
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Ce symbole se veut la représentation de l’importance accordée à la vision qu’entretient l’Homme sur l’humanité. Il a été conçu en aluminium naturel.

L’ONF retire son logo «L’homme qui voit»
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Le transfert de l’équipe de l’ONF de l’arrondissement Saint-Laurent à l’îlot Balmoral devait avoir lieu en 2017, mais d’importants retards ont repoussé le moment jusqu’en septembre. Un nouveau logo sera dévoilé lors du déménagement.

L’ONF fêtera ses 80 ans le 2 mai prochain.