/world/pacificasia
Navigation

Nouvelle-Zélande: le statut de résident permanent proposé aux familles des victimes de Christchurch

NZEALAND-RELIGION-ATTACKS-COURT
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Wellington | La Nouvelle-Zélande a ouvert, mercredi, une période de deux ans au cours de laquelle les familles des victimes du carnage commis dans les mosquées de Christchurch le 15 mars peuvent demander le statut de résident permanent.

Cette catégorie spéciale de visa «reconnaît l’impact de la tragédie sur la vie de ceux qui ont été les plus touchés, et vise à donner des certitudes» aux personnes n’ayant qu’un statut de résident temporaire, a précisé le ministère néo-zélandais de l’Immigration dans un communiqué. 

Les personnes vivant en Nouvelle-Zélande qui étaient présentes dans une des mosquées et les membres de leur famille proche, basés dans le pays, peuvent prétendre au statut en question. 

La définition de la famille a été élargie pour inclure la famille du conjoint ou les grands-parents des personnes de moins de 25 ans. 

Le président de la Fédération des associations islamiques de Nouvelle-Zélande, Mustafa Farouk, a salué l’offre du ministère. 

«Nous sommes très heureux», a-t-il dit. «Certaines de ces personnes n’ont pas seulement perdu l’être aimé, mais aussi la personne qui assurait leur subsistance.» 

Le 15 mars, le suprémaciste blanc australien, Brenton Tarrant, a ouvert le feu dans deux mosquées de la grande ville de l’île du Sud, tuant 50 fidèles.