/sports/soccer/impact
Navigation

Les joueurs ont eu la bonne réaction

Le Bleu-blanc-noir a fait preuve de caractère et a livré une performance magistrale en Nouvelle-Angleterre

Les joueurs ont eu la bonne réaction
Photo USA TODAY Sports

Coup d'oeil sur cet article

FOXBORO | C’est un petit exploit que les joueurs de l’Impact ont accompli en allant battre le Revolution 3 à 0 au Gillette Stadium, mercredi. 

• À lire aussi: Deux situations qui doivent être corrigées

Mentionnons d’entrée de jeu que le Revolution est possiblement la pire équipe que le Bleu-blanc-noir a croisée depuis le début de la saison. Une formation amorphe, terne et sans âme qui n’a même pas été en mesure de cadrer un tir en 90 minutes à domicile. 

Mais au-delà de la médiocrité des Revs, il y a le jeu défensif de l’Impact qui a été presque sans reproche. 

Affamés 

Cette équipe a aussi décidé d’attaquer le porteur du ballon, ce qui a déstabilisé les joueurs des Revs. Voilà une approche qui sied assez bien à la formation qu’on a vue mercredi soir. 

Car mercredi, Rémi Garde a fait confiance à plusieurs de ses jeunes loups pour amorcer la rencontre. 

Shamit Shome l’a récompensé en marquant son premier but en carrière. Samuel Piette a même blagué qu’il n’en revenait pas que Shome ait marqué son premier but avant lui. 

Zachary Brault-Guillard a été solide sur le plan défensif en plus de dynamiser le flanc droit en attaque. 

Jumelé à Brault-Guillard, Clément Bayiha a démontré une belle partie de sa palette. Il est très habile balle au pied. 

Et jouant pour la première fois à gauche, Orji Okwonkwo a été incisif en première demie en piquant vers l’axe, un peu comme Nacho Piatti le fait souvent. 

Changement 

Mais il faut souligner l’effort d’Anthony Jackson-Hamel. Ce jeune homme a le sens du but, mais ça ne cliquait pas avec Rémi Garde la saison dernière. Lors du bilan de fin de saison, on avait l’impression que le divorce était inévitable, mais Jackson s’est présenté au camp d’entraînement avec une nouvelle attitude qui lui va drôlement bien. 

Mercredi, il a joué une vingtaine de minutes et il en a profité pour inscrire un doublé, dont un second but qui était fort joli sur une belle frappe. 

Rémi Garde l’a souligné après le match, Jackson a des attributs intéressants pour entrer en fin de rencontre face à une défense fatiguée qu’il peut ensuite prendre en défaut. Et l’Impact a le luxe d’avoir un attaquant, Maximiliano Urruti, dont c’est la spécialité d’user la défense. 

Constance 

Chaque fois que l’équipe a encaissé une défaite cette saison, elle s’est relevée avec une bonne performance lors du match suivant. Comme le désire Rémi Garde, il suffit maintenant de trouver la constance dans la manière d’un match à l’autre, ce qui fait encore défaut. 

Mais l’entraîneur-chef peut au moins compter sur des joueurs de profondeurs qui s’arrangent pour bien le faire paraître et c’est un détail non négligeable. 

Si cette équipe commence à produire des performances constantes, elle ne connaîtra pas beaucoup de séries de défaites. 

À égalité 

Notons également qu’après huit matchs sur neuf à l’étranger cette saison, l’Impact présente une fiche de trois victoires, trois défaites et deux verdicts nuls. C’est donc dire que cette équipe a amassé onze points en huit rencontres à l’extérieur. Ce chiffre n’est pas insignifiant. 

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en 17 matchs à l’étranger la saison dernière, le Bleu-blanc-noir a récolté exactement onze points. 

L’Impact a raté les séries par quatre points l’an passé. Donc, tous les points qui seront amassés à l’étranger d’ici la fin de cette saison le rapprochent d’une participation au tournoi automnal.