/opinion/columnists
Navigation

Parlant de rivière

Coup d'oeil sur cet article

Hervé Forneri est mort. Qui ça ? Dick Rivers que de comiques traducteurs appelaient Richard Larivière. Je l’aimais ce gars-là avec sa face de rital. Dans son entourage et dans le milieu, plusieurs diront qu’il était authentique, un vrai rocker. Je n’y ai jamais cru. Je le voyais comme un crooner, une sorte de country parisien à l’époque où la France et ses chansons à texte avaient peine à se recréer entre les Elvis, Beatles, Rolling Stones et autres.

Ce n’est pas avec Viens me faire oublier, C’est pas sérieux ou Maman n’aime pas ma musique que Dick Rivers a brassé la cabane du rock and roll. Mais, il se donnait le look, l’attitude de la révolte sexée aux grands favoris et toupet courbé. Il adaptait et francisait des tounes d’Orbison, Johnny Cash, Jerry Lee Lewis. Il tenait sa guitare comme Elvis même s’il ne connaissait que 4 accords.

JUSQU’AU KING

Hier le cancer a emporté Dick Rivers, allias Very-Dick, qui était vraiment aimé au Québec. Soixante-quatorze ans, c’est pas vieux, mais la bagnole avait beaucoup de kilométrage sur des routes mouillées de vin, pavées de partys. Johnny Halliday ne l’aimait pas, mais en 69 à Vegas, Rivers a réalisé son rêve. Il a passé cinq longues minutes avec Elvis.

Le vrai nom de Halliday était Jean-Philippe Smet, celui de Johnny Farago était Jean-Yves Béland.

Hervé Forneri a tenu la route pendant plus de 50 ans, mais je pense qu’il était meilleur vendeur que rockeur. Il a réussi. Je ne l’ai jamais rencontré ni connu, mais je l’aimais bien. Condoléances Babette !

T’EN PLUS

  • Francis Messier nous a confié que son chalet près de la rivière l’Assomption à St-Côme est inondé : « Cibole, j’ai de la barbotte dans mon sous-sol. »
  • La prochaine fois que Justin va à l’extérieur du pays, on ne le laisse pas revenir.
  • Nouvelle promotion chez Botanix : Payez et empotez !
  • Aux inondés, ne prenez pas de chance. Faites bouillir votre sous-sol.
  • Pas besoin d’être obèse pour sentir la tonne.

À DEMAIN

Saviez-vous que Ronald McDonald a 64 ans ? Y a pas la face à ça...