/opinion/blogs/columnists
Navigation

Quand l’ignorance fait mourir

Quand l’ignorance fait mourir
AFP

Coup d'oeil sur cet article

On pensait que la rougeole était presque éradiquée des États-Unis. Mais c’était sans compter sur la bêtise humaine. Une bêtise qui carbure à l’ignorance scientifique et à la religion. Une bêtise qui tue.  

Les cas de rougeoles sont en hausse aux États-Unis. Il y a trois ans, 86 cas de rougeole avaient été déclarés dans ce pays. Pour les trois premiers mois de cette année, 626 cas ont été rapportés, dont 285 dans les rues de Brooklyn habitées par les juifs hassidiques.  

Pourquoi ? Parce que de plus en plus de personnes demandent des dérogations pour exempter leurs enfants de la vaccination obligatoire. Certains parce qu’ils estiment que la vaccination est potentiellement nuisible, d’autres parce qu’ils s’opposent à la science pour des raisons religieuses. C’est le cas en particulier de certains juifs hassidiques.   

Libertaires contre la vaccination  

Ceux qui pensent que la vaccination est potentiellement dangereuse sont soit des ignares scientifiques, qui croient que les vaccins sont inefficaces, soit des gens d’un égoïsme extraordinaire. Un égoïsme libertaire. Ces derniers savent que pour être efficace, le vaccin contre la rougeole doit avoir été administré à 95% de la population. Ils de placent donc d’emblée dans le 5% non-vacciné. Le calcul est d’autant plus égoïste que dans des cas rarissimes, le vaccin peut provoquer des complications importantes. Les libertaires qui sont incapables de comprendre la moindre notion de science sociale. Ils ne saisissent pas qu’ils doivent leur existence à une société organisée autour d’eux.  

Adeptes des théories du complot contre la vaccination  

Ceux qui critiquent les vaccins sont souvent adeptes de théories du complot qui s’imaginent, par exemple, que les compagnies pharmaceutiques cherchent uniquement à faire de l’argent et qu’elles achètent tous le monde, en particulier les autorités réglementaires. Cela fait beaucoup de monde dans le complot !  

Religieux contre la vaccination  

Une partie de la communauté juive hassidique refuse le vaccin sous les recommandations de rabbins. C’est que des vaccins contre certaines souches de rougeole contiendraient de l’ADN de rat, de singe, de porc et de bœuf, ce qui irait à l’encontre des croyances religieuses des juifs hassidiques.  

L’ignorance aux commandes  

Les trois systèmes de croyance, comploteur, libertaire et juif hassidique, reposent tous sur l’ignorance scientifique de leurs adeptes. Ils sont tous les trois responsables de l’épidémie de rougeole et donc des complications graves chez certains malades atteints de la rougeole et de la mort de certaines personnes.  

Comment stopper la circulation de cette ignorance meurtrière ? En théorie l’éducation devrait stopper la circulation des croyances.  

Mais souvent, les enfants des communautés hassidiques sont tenus à l’écart des connaissances scientifiques universelles. Cet isolement est un crime contre ces enfants. Un crime qui tue des innocents.   

De même, la rectitude politique et la complaisance des autorités face aux libertaires et aux adeptes des complots, facilitent la diffusion de cette ignorance meurtrière.  

Quelle solution ?  

La solution n’est pas simple. Les États-Unis sont prisonniers d’une constitution qui donne trop de droits aux religions. Les libertaires et adeptes des théories du complot ont joint le Tea Party qui est au cœur du parti républicain.   

Cet environnement hostile justifie que des mesures draconiennes soient prises au nom de la sécurité de l’État et que les autorités forcent la vaccination. Le maire de New York a d’ailleurs émis un ordre de vaccination obligatoire. Les contrevenants sont passibles de 1000 dollars d’amende. Un juge de la Cour suprême de New York a par la suite suspendu l’ordre de vaccination parce que selon lui il n’y a pas de catastrophe sanitaire en vue.   

Mais le débat va probablement se rendre en Cour suprême. Comme le premier amendement de la constitution américaine garantit la liberté religieuse absolue, les gens qui estiment que la sécurité du public l’emporte sur les droits religieux vont probablement perdre.   

Ainsi, les religions pourront continuer à tuer en toute légalité. Les libertaires prospéreront encore aux dépends des autres. Et les adeptes des théories du complot pourront délirer sans entrave. Le système juridique américain risque de montrer une fois de plus combien il est devenu malade.  

La solution est donc politique. Elle passe par des amendements à la constitution. Bonne chance.  

Ajout - Pour ceux qui croient que la maladie est uniquement bénigne

Tiré de Salut Bonjour https://ressourcessante.salutbonjour.ca/condition/getcondition/rougeole

L'évolution de la rougeole est simple avec peu de complications. Mais dans certains cas, des problèmes peuvent survenir. La complication la plus fréquente est une infection pulmonaire d'origine bactérienne, appelée pneumonie. Le virus de la rougeole ne cause pas des pneumonies graves lui-même, mais il accapare les fonctions du système immunitaire et enflamme les poumons, ce qui permet aux bactéries de facilement envahir et « surinfecter » les poumons. Les signes d'une infection bactérienne comportent une toux importante qui dure plus de cinq jours et un crachat jaunâtre ou verdâtre. Il faut consulter immédiatement un médecin si ces symptômes apparaissent. L'infection de l'oreille moyenne (otite) est une deuxième infection bactérienne courante qui se produit suite à une inflammation des tissus causée par le virus.

Dans environ 1 cas sur 1 500, le virus peut affecter le cerveau, provoquant une encéphalite (inflammation du cerveau). Cela survient habituellement à la dernière phase de l'infection, une fois que l'éruption s'est déjà développée. Malheureusement, il n'y a pas de remède, mais les personnes peuvent guérir spontanément sans aucun problème subséquent. De nombreuses personnes subissent toutefois des séquelles permanentes comme des convulsions.

Dans une minorité de cas, le virus peut demeurer en permanence dans le cerveau et devenir actif des années plus tard pour provoquer une réinfection et des lésions au cerveau. Cela provoque une affection nommée panencéphalite sclérosante subaiguë (PESS), qui est souvent fatale. Elle est très rare et survient dans environ 14 cas de rougeole sur un million.

La rougeole peut également provoquer certaines complications comme l'hépatite (inflammation du foie) ou l'appendicite (inflammation de l'appendice). Parmi les complications très rares, on retrouve certains problèmes cardiaques et rénaux.

Les femmes enceintes qui attrapent la rougeole présentent un plus grand risque de fausse couche.