/finance/business
Navigation

Québec verse 9,5 M$ pour la conversion de l’ancienne imprimerie de La Presse

Transcontinental avait construit une usine de 100 M$ spécialement pour le journal

GEN
Photo d’archives, Martin Alarie L’imprimerie Métropolitain, dans l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, a fermé ses portes à la fin de 2017.

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Legault vient d’octroyer 9,5 millions $ à Transcontinental pour aider l’entreprise à transformer l’ancienne imprimerie de La Presse en usine d’emballages souples en plastique.

Le prêt sans intérêt a été attribué à partir du Fonds du développement économique, qui relève du ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon.

Fermée depuis la fin 2017

Inaugurée en 2003, l’imprimerie Métropolitain, située dans l’arrondissement montréalais de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, a fermé ses portes à la fin de 2017 avec l’abandon de l’édition papier de La Presse.

Selon une inscription au Registre des lobbyistes, Transcontinental tentait depuis cette date d’obtenir du gouvernement « un financement ou une subvention pour procéder à la conversion » de l’imprimerie en usine de fabrication d’emballages souples en plastique.

L’entreprise montréalaise soutient ainsi pouvoir créer une soixantaine d'emplois. Une fois reconvertie, l’usine intégrera la filiale Flexipak, acquise par Transcontinental en novembre 2017. «Le projet [...] respecte les critères du programme ESSOR dans son volet d’appui aux investissements, a indiqué au Journal un porte-parole du ministère de l’Économie, Jean-Pierre D’Auteuil. Le dossier de l’entreprise a été analysé et évalué selon les mêmes critères et avec la même rigueur que tous les autres projets.»

Compensation de 31 M$

Rappelons qu’en 2014, Gesca, filiale de Power Corporation, alors propriétaire de La Presse, avait versé 31 millions $ à Transcontinental pour compenser, entre autres, la baisse des volumes d’impression du journal.

L’imprimerie Métropolitain, dont la construction avait coûté 100 millions $, était à l’époque la plus moderne en Amérique du Nord dans le secteur des journaux. Transcontinental y a aussi imprimé le quotidien torontois Globe and Mail et plusieurs de ses hebdomadaires locaux.

La fermeture des installations avait entraîné la suppression d’une soixantaine de postes.Les activités de l’imprimerie Métropolitain avaient été transférées dans trois autres usines de Transcontinental situées à Montréal, à Québec et à Gatineau.

Ces dernières années, Transcontinental a multiplié les acquisitions dans le secteur de l’emballage, de sorte que l’entreprise en tire aujourd’hui plus de la moitié de ses revenus. Il y a un an, Transcontinental a notamment mis la main sur Coveris Americas de Chicago pour 1,7 milliard $.

Au cours de son dernier exercice, Transcontinental a enregistré des profits nets de 213 millions $ sur des revenus de 2,6 milliards $.

Les plus grosses aides aux entreprises depuis l’arrivée au pouvoir de la CAQ

  • Agropur: 57,4 M$
  • Produits Boréal: 28 M$
  • Kraft Nordic: 14,6 M$
  • Enerkem: 13,3 M$
  • Coop fédérée: 10 M$
  • General Electric: 9,5 M$
  • Transcontinental: 9,5 M$