/sports/baseball
Navigation

La fierté d’un père

Vladimir Guerrero fils fera ses débuts dans l’uniforme des Blue Jays ce soir à Toronto

Sur ce cliché datant du
29 septembre 2002, on
voit Vladimir Guerrero et son fils âgé de trois ans
à l’époque, sur le terrain
du Stade olympique.
Photo d’archives, reuters Sur ce cliché datant du 29 septembre 2002, on voit Vladimir Guerrero et son fils âgé de trois ans à l’époque, sur le terrain du Stade olympique.

Coup d'oeil sur cet article

Après son père Vladimir avec les Expos en 1996, Vladimir Guerrero fils fera aussi ses débuts dans le baseball majeur avec une formation canadienne, les Blue Jays de Toronto vendredi au Rogers Centre. 

Lorsqu’il sautera sur le terrain, Guerrero sera animé par un sentiment de fierté. Le même que son paternel aura en voyant son fils de
20 ans se diriger vers sa position au troisième but. 

D’ailleurs, l’ancien voltigeur des Expos a rendu un bel hommage à son fiston sur les réseaux sociaux dans les minutes suivant la confirmation de son rappel par les Blue Jays.

Sur la photo, on voit les deux Guerrero dans l’uniforme des Expos avec Vladimir fils qui lève son casque vers la foule du Stade olympique. 

« Mon fils, le pays qui t’a vu au moment où tu n’étais qu’un enfant te verra maintenant devenir un grand, a-t-il écrit. Lorsqu’on travaille dur, tout est possible. Tu me remplis de fierté ! Je t’aime ! »

Le membre du Temple de la renommée du baseball n’a pas voulu confirmer s’il se rendra à Toronto ce soir pour assister aux premiers élans de son fils dans les majeures. Pour l’occasion, les Jays amorcent une série de trois rencontres contre les A’s d’Oakland. 

Un grand moment

Selon plusieurs sites spécialisés, Guerrero est le plus bel espoir du baseball majeur. Son arrivée dans la Ville Reine est porteuse d’espoir pour les partisans des Jays. Ceux-ci ont vu plusieurs joueurs de talent partir sous d’autres cieux au cours des dernières années. 

« C’est un grand moment pour les Blue Jays, a mentionné le gérant Charlie Montoyo. C’est le meilleur espoir du baseball qui s’amène avec notre équipe. Ça sera bon pour tout le monde. La ville de Toronto, les Blue Jays et l’organisation. »

Rappel prévisible 

Guerrero n’a pas connu un camp d’entraînement à tout casser avant de se blesser à
l’abdomen. Après un court séjour à Dunedin au niveau A (avancé), il a retrouvé ses moyens avec les Bisons de Buffalo, dans la Ligue internationale. 

En huit rencontres, l’athlète de 20 ans a claqué trois circuits et produit huit points tout en maintenant une moyenne ,367. Son rappel avec les Blue Jays n’est donc pas surprenant. 

D’ailleurs, Montoyo a mentionné que ça faisait plusieurs jours qu’il pensait à la façon d’intégrer Guerrero à sa formation partante. Pour son premier match, il pourrait même faire partie du cœur offensif des Blue Jays. 

« Je crois que nous devons être patients avec lui, mais honnêtement, je crois qu’il se débrouillera bien, a affirmé Montoyo lors de son point de presse, mercredi. Peu importe ce qui va arriver, on devra être patient avec lui en défensive et à l’attaque. Il n’a que 20 ans. 

« Il est à l’aise. Il ne sera pas nerveux ou craintif par rapport aux ligues majeures. Il se sentira bien lorsqu’il arrivera ici. »