/sports/football
Navigation

Tyreek Hill (encore) dans l’eau chaude

Tyreek Hill (encore) dans l’eau chaude
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Chiefs de Kansas City pourraient présenter un visage fort différent sur les pelouses de la NFL au début de la prochaine campagne. Après Kareem Hunt, c’est le receveur Tyreek Hill qui a alimenté les discussions pour les mauvaises raisons, jeudi, à quelques instants du repêchage annuel de la ligue.

Hill faisait l’objet d’une enquête policière jusqu’à tout récemment en lien avec des gestes violents qu’il aurait posés contre son fils de trois ans, dont il a d’ailleurs perdu la garde temporairement. L’athlète de 25 ans n’a pas été arrêté, ni même accusé par les autorités au final sauf qu’un enregistrement compromettant diffusé par une chaîne de télévision de Kansas City, KCTV5, pourrait inciter la NFL à sévir.

L’enregistrement en question, d’une durée de 11 minutes, paraît prouver que Tyreek Hill a bel et bien frappé son fils sur un bras, en plus d'employer une ceinture pour le «discipliner». La séquence audio permet également d'entendre Hill proférer des menaces à l’endroit de sa fiancée, Crystal Espinal.

«Je t'ai aidé contre ce détective et les gens du service de protection de l'enfance. Ils n'ont pas cessé de répéter que [notre garçon] leur disait littéralement ''Papa me frappe''

«C'est ce que tu fais quand il pleure. Qu'est-ce que tu fais? Tu le fais ouvrir ses bras et tu le frappe dans la poitrine», peut-on entendre la fiancée du receveur préciser sur la bande audio.

L'enregistrement aurait été produit par Espinal elle-même, qui l'aurait ensuite confié à une amie sous forme de «police d'assurance», avant qu'il ne soit partagé à la chaîne de télévision.

L'enregistrement se fait de plus en plus incriminant au fil de la conversation. La piste audio permet d'entendre Hill menacer clairement sa fiancée après que cette dernière ait avisé le receveur que leur fils de trois ans avait peur de son père. «Tu devrais avoir peur de moi aussi», s'exclame Hill, insultant au passage sa compagne.

Le procureur local, qui n'a procédé à aucune accusation faute de preuves, avait indiqué qu'il croyait que l'enfant du couple avait bel et bien été maltraité.

Déjà-vu

Les Chiefs de Kansas City souhaiteront bientôt avoir un moment de répit. Ils avaient dû libérer leur meilleur porteur de ballon, Kareem Hunt, en novembre dernier, à la suite de la diffusion d’une vidéo par le site TMZ Sports dans laquelle on le voit maltraiter une femme dans un hôtel de Cleveland.

Hunt a depuis apposé sa signature au bas d'un contrat avec les Browns de Cleveland, mais il a été suspendu pour les huit premiers matchs de la saison par les autorités de la NFL. La sanction avait été infligée selon la politique de conduite personnelle des joueurs du circuit.