/news/currentevents
Navigation

Celui qui aurait poignardé un jeune se serait défendu

Une altercation a éclaté entre l’accusé et un groupe de quatre personnes, à Laval

Jeudi soir, les policiers ont installé un périmètre afin de tenter de recueillir un maximum de preuves sur les lieux de l’altercation.
Photo agence QMI, Erik Peters Jeudi soir, les policiers ont installé un périmètre afin de tenter de recueillir un maximum de preuves sur les lieux de l’altercation.

Coup d'oeil sur cet article

Le jeune suspect accusé d’avoir poignardé à mort un autre jeune lors d’une altercation, à Laval, aurait en fait tenté de se défendre contre la victime et trois autres individus.

Jeudi soir, Lucas Logé marchait seul lorsqu’il a croisé le chemin d’un groupe de quatre autres jeunes, à l’intersection de la rue Ernest-Aubin et du boulevard Marc-Aurèle-Fortin, dans le secteur de Sainte-Rose, à Laval.

Logé, 18 ans, se trouvait alors à deux rues de sa résidence.

Seul contre quatre

Pour une raison qui n’a pas encore été expliquée, une altercation aurait alors éclaté entre les cinq garçons. Et l’un d’eux, M’Hand Souissi, a été poignardé en pleine rue.

Les services d’urgence ont été contactés et des policiers de Laval se sont rendus sur les lieux vers 19 h 15. La victime a été amenée à l’hôpital et son décès y a été constaté plus tard en soirée.

Les quatre autres jeunes ont entre-temps été arrêtés, puis interrogés.

Lucas Logé a été accusé d’homicide involontaire vendredi, au palais de justice de Laval. Lors de la brève comparution, le procureur de la Couronne s’est opposé à sa libération. Son enquête sur remise en liberté doit avoir lieu mercredi.

Au moment du drame, Logé se serait trouvé seul contre les quatre jeunes hommes et aurait tenté de se défendre, a confirmé la police de Laval. Il a d’ailleurs lui-même subi des blessures qui ont nécessité des soins à l’hôpital.

En effet, les trois autres garçons impliqués dans l’altercation doivent aussi faire face à la justice.

Ils sont tous accusés de voies de fait causant des lésions contre Lucas Logé. Ils ont également comparu vendredi après-midi.

Deux d’entre eux sont mineurs. On ne peut donc dévoiler leur identité. Ils reviennent pour leur enquête sur remise en liberté jeudi.

Le troisième suspect, Ryan Ghafourzadeh, aussi âgé de 18 ans, devra également passer le week-end en détention.

Il doit revenir au tribunal lundi. Il n’était pas représenté par un avocat lors de l’audience.

Enquête à faire

Par ailleurs, peu après le drame, les policiers ont installé un périmètre, afin de tenter de recueillir un maximum de preuves.

La scène de crime a été levée vers 4 h du matin, vendredi.

Les enquêteurs ont ensuite tenté de déterminer le rôle de chacun dans ce drame. Pour l’instant, on ignore toujours dans quelles circonstances la dispute entre les accusés et la victime a éclaté ni si Logé connaissait les quatre autres jeunes hommes.

Le procès à venir permettra de déterminer s’il s’agit d’un cas de légitime défense.