/news/society
Navigation

«Je veux que ça ressemble à Bob Bissonnette», affirme le réalisateur du documentaire

Le documentaire Bob Bissonnette : ROCKSTAR. Pis pas à peu près sortira à l’automne 2019

Coup d'oeil sur cet article

Le réalisateur Bruno Lachance est l’homme derrière le projet de documentaire relatant la vie du chanteur et hockeyeur Bob Bissonnette jusqu’à sa fin tragique lors d’un écrasement d’hélicoptère survenu le 4 septembre 2016, à Campbellton, au Nouveau-Brunswick.

«J’essaie d’impliquer les gens qui étaient proches de Bob: sa famille, sa blonde, ses amis. Bob avait plein de bons amis, ces gens-là sont impliqués dans le projet parce que je veux que ça ressemble à Bob Bissonnette», a mentionné M. Lachance lors de son passage à QUB radio, vendredi. 

Dans les mois qui ont suivi le décès de l’ancien hockeyeur devenu chanteur, l’ami de Bob Bissonnette a décidé de rencontrer la famille de ce dernier afin de leur présenter son idée. 

«Tout de suite, j’ai senti l’approbation de ces gens-là parce qu’ils savaient qu’on se connaissait bien, ils savaient que j’allais faire tout ça de la façon dont Bob voudrait que ce soit fait, et ça, c’est important pour moi aussi», a poursuivi Bruno Lachance, qui est le cofondateur de la compagnie de production Scène Finale. 

Écoutez l'entrevue du réalisateur de Bob Bissonnette : ROCKSTAR. Pis pas à peu près ci-dessous  

 

Remplir le Stade olympique

Celui qui a lancé sa carrière avec l’aide des médias sociaux et qui avait des admirateurs plus que fidèles à travers la province était un gars «loyal envers sa gang» et un incroyable créateur qui avait toujours «un million d’idées», a relaté le réalisateur à propos de Bob Bissonnette, qui a aussi été actionnaire des Capitales de Québec.  

  •  Ci-dessous, visionnez la bande-annonce du documentaire Bob Bissonnette : ROCKSTAR. Pis pas à peu près.   

  

Bruno Lachance a expliqué à l’animateur Jonathan Trudeau qu’il «voulait vraiment faire un événement à Montréal et amener du monde de partout dans les régions pour remplir le Stade olympique» afin de rassembler les gens pour faire la fête. 

Le réalisateur espère que le documentaire Bob Bissonnette: ROCKSTAR. Pis pas à peu près donnera envie aux gens de Montréal d’en apprendre davantage sur le «phénomène», et il précise que «mieux vaut tard que jamais».