/news/currentevents
Navigation

Marian Stastny attend toujours d’être payé

L’ex-hockeyeur a vendu son golf au printemps 2018

Coup d'oeil sur cet article

 

 Un an après avoir vendu son golf et son hôtel pour 5,75 millions $, l’ex-joueur des Nordiques de Québec, Marian Stastny, n’a toujours pas reçu d’argent, a appris Le Journal. De son côté, l’acheteur répond qu’il refuse de payer en raison d’un autre litige impliquant l’établissement.  

 

 L’entreprise de M. Stastny, les Promotions sportives Jérôme, a fait parvenir au début du mois un préavis d’exercice à une compagnie de l’homme d’affaires Daniel Proulx. Ce dernier était devenu le patron du Golf Stastny, de Saint-Nicolas, en avril 2018.  

 

 Il a maintenant un délai de 60 jours pour répondre, sinon le clan Stastny peut demander la résolution de la vente.  

 

 Dans le document public, on peut lire que le nouveau propriétaire devait rembourser l’achat du site d’environ 200 acres en trois paiements, sans intérêts, jusqu’en 2020. Le premier versement d’un million de dollars devait être effectué le 1er décembre 2018.  

 

 Contactée par Le Journal, la femme de l’ancien hockeyeur, Eva Malinovska, a confirmé qu’elle n’avait toujours pas reçu d’argent, même si M. Proulx était propriétaire du terrain l’été dernier.  

 

 Elle ne cache pas que cette situation est difficile pour sa famille, surtout que son mari est atteint de la maladie de Parkinson. Elle ajoute qu’elle n’a aucun contact avec l’homme d’affaires de Blainville et que le dossier est entre les mains des avocats.  

 

 « Je commence à douter », déplore Mme Malinovska. « Nous avons travaillé toute notre vie ici. Et là, il y a une personne qui joue avec nous, cela n’a pas de bon sens », poursuit-elle.  

 

 Mme Malinovska raconte que l’hôtel a dû fermer le 12 août dernier, à cause du manque de personnel. « Il nous avait dit qu’il nous enverrait des gens. Cela ne s’est jamais réalisé. J’ai fait ce que je pouvais. »  

 

 Autre bataille  

 

 Rappelons que la transaction en avril 2018 avait été contestée par le Groupe Beaudet, de Boisbriand, qui est propriétaire de plusieurs terrains de golf. L’entreprise affirmait avoir signé un bail avec Marian Stastny pour gérer le site avec une option d’achat. Le président, Sylvain Beaudet, a confirmé hier que le dossier était toujours entre les mains des avocats.  

 

 C’est d’ailleurs pour cette raison que M. Proulx refuse de payer sa première facture. « M. Stastny a une poursuite avec un autre groupe et nous sommes pris dans cela. Nous attendons des titres [de propriété] clairs », répond-il, promettant que le golf et l’hôtel ouvriront en mai.  

 

 Le promoteur, qui détient Investissements Au Pied Carré, possède notamment avec d’autres partenaires d’affaires le golf Les Quatre Domaines, à Mirabel.