/news
Navigation

Une navette autonome pourrait circuler entre le Parc olympique et le Marché Maisonneuve dès ce printemps

Une navette autonome pourrait circuler entre le Parc olympique et le Marché Maisonneuve dès ce printemps
PHOTO COURTOISIE/VILLE DE MONTRÉAL

Coup d'oeil sur cet article

L'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve veut faire rouler une petite navette sans conducteur dans ses rues pour transporter gratuitement les Montréalais du Parc olympique jusqu'au Marché Maisonneuve.

Avec l’adoption d’une modification réglementaire prévue en mai, un pas de plus sera franchi dans le projet de navette automatisée qui devrait se concrétiser ce printemps.

«Le projet pilote des navettes autonomes doit être approuvé par le gouvernement du Québec avant de voir le jour. L’échéancier et le trajet seront connus avec plus de précision suite à cette approbation, mais il est prévu de débuter le projet ce printemps», a indiqué jeudi Marilyne Laroche Corbeil, relationniste de la Ville de Montréal.

Depuis le printemps 2018, des projets pilotes de véhicules automatisés sur les routes publiques du Québec sont autorisés. Cela dit, une approbation préalable du ministère des Transports doit être obtenue.

Le conseil d’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, réuni en séance extraordinaire le 11 avril dernier, a présenté une modification réglementaire pour permettre la circulation de transit des navettes autonomes dans les ruelles.

«L'adoption du projet de règlement est à l'ordre du jour de la séance du conseil d'arrondissement du 6 mai prochain», a dit Maude Brasseur, chargée de communication de l’arrondissement.

Le circuit temporaire entre le Parc olympique et le Marché Maisonneuve est en train d’être planifié. Ce trajet gratuit, d’une distance de 1,4 km pour l’aller, prendrait six minutes.

La navette devrait emprunter une ruelle adjacente au Marché Maisonneuve pour se rendre jusqu’à la Place Gennevilliers-Laliberté. Des travaux de voirie sont d’ailleurs prévus aux alentours de celle-ci ce printemps.

Circulation en milieu urbain

À l’automne 2018, une navette autonome avait déjà transporté des passagers sur la voie publique à Candiac, sur la Rive-Sud de Montréal, dans ce qui a été décrit comme une première au Canada. Après une pause hivernale, cette navette reprendra des passagers vers la mi-mai, a confirmé la Ville de Candiac.

À Montréal, la navette reliant le Parc olympique au Marché Maisonneuve va circuler sur une rue plus dense, selon Mme Laroche Corbeil.

Des navettes autonomes avaient déjà mis à l’essai dans le Parc Olympique, en juin 2017 et à l’automne 2018, mais elles n’ont pas transporté des passagers directement en milieu urbain.

Par ailleurs, en 2017, le Parc olympique disait vouloir mettre sur pied, «d’ici quelques années», un éventuel circuit de 2 à 3 km avec cinq à huit arrêts. La navette autonome partirait de la station de métro Pie-IX et se rendrait à l’entrée du Stade olympique, en passant, entre autres, par le Jardin botanique, l’Insectarium, le parc Maisonneuve, la Tour de Montréal, le Stade Saputo, le Biôdome, le Planétarium et la station de métro Viau.

Ce projet est «très embryonnaire» et ne se réalisera pas dans un avenir rapproché, selon Cédric Essiminy, porte-parole du Parc olympique.

«On veut se positionner comme un laboratoire où on peut essayer ces technologies», a-t-il fait valoir à propos des navettes autonomes.