/finance/business
Navigation

2 M$ pour des terres vierges

De riches investisseurs comptent construire 75 chalets sur un vaste territoire de Chertsey, dans Lanaudière

side lee
Photo courtoisie Des entrepreneurs veulent construire 75 chalets sur un territoire vierge dont 900 acres seront préservés.

Coup d'oeil sur cet article

Des entrepreneurs qui se sont connus à l’agence de publicité Sid Lee se lancent dans l’immobilier. Ils viennent d’acquérir de vastes terrains vierges dans la région de Lanaudière pour y construire 75 chalets, dans un projet inusité qui doit marier « nature et culture ».

Le groupe a versé un peu plus de 2 millions $ à l’homme d’affaires local Jacques Côté pour les terres, qui sont situées à Chertsey. D’une superficie totale de près de 5,1 kilomètres carrés, elles comptent deux plans d’eau, dont le lac Charlevoix. Le célèbre Camp Mariste se trouve juste à côté.

Plusieurs intéressés

« Il y avait plein d’autres gens qui étaient intéressés à ces terrains-là et M. Côté a voulu vendre à notre équipe parce que notre vision correspondait à ce qu’il voulait faire », indique Jean-Daniel Petit, président de Beside Media House, l’entreprise à l’origine du projet.

« C’est vraiment une vision intéressante sur la façon d’exploiter l’intersection entre la culture et la nature », explique Jean-François Bouchard, cofondateur et président du conseil d’administration de Sid Lee.

« Dans l’offre de villégiature en nature, on trouvait que les concepts qui existent étaient un peu dépassés. Il était temps d’aborder ça avec une vision plus moderne », ajoute M. Bouchard, qui détient une participation minoritaire « importante » dans le projet.

84 % du territoire protégé

« Il faut mettre en perspective la taille du développement, précise M. Petit. On protège 84 % [3,6 km2] du territoire. On ne développe pas autour des lacs. Il n’y aura aucune habitation sur les flancs de montagne ni là où il y a des arbres matures. Le secteur qui sera développé est situé près de la route, qui est un cul-de-sac. »

L’idée, dit-il, « c’est de développer juste assez pour pouvoir protéger le plus possible ».

side lee
Photo courtoisie

Chacun des chalets « Beside cabins » sera construit sur une parcelle d’au moins 9000 mètres carrés et d’au plus 20 000 mètres carrés. Inspiré des « cabanes des pionniers et des hangars à bateau des anciens villages de pêcheurs », leur design a été confié au cabinet montréalais Appareil Architecture.

« Beside souhaite attirer ceux qui veulent savourer la quiétude de la forêt, travailler de leurs mains tout en apprenant de nouveaux savoir-faire et rejoindre une communauté animée par des valeurs communes », stipule la documentation promotionnelle.

side lee
Photo courtoisie

Maison longue

Le concept prévoit notamment la construction d’une « maison longue » (comme dans certains villages amérindiens) où l’on donnera des cours de mycologie et de cuisine sur le feu, d’un studio de musique ainsi que d’« une estrade naturelle pour canot-concert ».

Certains chalets pourront être loués, mais la plupart seront mis en vente. Les prix n’ont pas encore été fixés.

« Il y a énormément de demandes, alors j’ai l’impression que ça va partir comme des petits pains chauds », prévient Jean-François Bouchard.

La construction, qui s’étalera sur trois phases, doit débuter l’an prochain.

Beside Media House a amorcé ses activités en 2016 avec un magazine semestriel, publié en versions française et anglaise. Il est vendu aujourd’hui par plus de 3000 détaillants au Canada, aux États-Unis, en France, au Royaume-Uni et en Scandinavie.

L’entreprise produit également du contenu numérique, comme des documentaires et des baladodiffusions, ainsi que le festival de plein air Beside, qui tiendra sa première édition en juin au parc des Îles-de-Boucherville.