/news/green
Navigation

Justin Trudeau est apostrophé par un citoyen mécontent lors d’une visite à des sinistrés à Ottawa

Justin Trudeau est apostrophé par un citoyen mécontent lors d’une visite à des sinistrés à Ottawa
Photo compte Twitter Justin Trudeau

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le premier ministre Justin Trudeau a été apostrophé par un bénévole mécontent samedi lors d’une visite dans une zone affectée par les inondations, à Ottawa. 

Justin Trudeau est apostrophé par un citoyen mécontent lors d’une visite à des sinistrés à Ottawa
Photo compte Twitter Justin Trudeau

Alors qu’il était en train de remplir des sacs de sable avec ses deux fils dans le secteur de Constance Bay, dans l'ouest de la capitale, M. Trudeau s’est fait dire par l’homme en colère que lui et son personnel de sécurité ralentissaient les opérations d’aide. 

«Vous avez depuis combien de temps vous retardez les gens qui veulent prendre des sacs de sable? J’attends [...] depuis 30 minutes pendant que vous êtes ici en train de vous la couler douce», a crié l’homme disant être« un bénévole qui essaie d’aider les gens à sauver leurs résidences». 

«Monsieur, monsieur, nous remplissons des sacs de sable nous aussi, lui a répondu le premier ministre pendant que l’homme continuait de l’invectiver. Monsieur, calmez-vous, allez-vous m’écouter, monsieur, maintenant que je vous ai écouté?» 

Justin Trudeau est apostrophé par un citoyen mécontent lors d’une visite à des sinistrés à Ottawa
Photo compte Twitter Justin Trudeau

«OK, je suis heureux d’être ici avec mes enfants, nous avons rempli des sacs de sable pendant 15 minutes, lui a expliqué M. Trudeau. Je comprends votre frustration à propos de la sécurité, je vis de la frustration avec la sécurité chaque jour de ma vie en ce moment, c’est quelque chose qui fait partie de ma vie. Je suis heureux d’être ici aujourd’hui, pour vous parler, pour vous écouter, et pour encourager davantage de Canadiens à venir pour faire du bénévolat [...].» 

Le citoyen n’a pas paru convaincu, quittant les lieux en disant au premier ministre que, pendant qu’il attendait pour prendre des sacs de sable, lui s’adonnait à une prise de photos pour les médias. «C’est la chose la plus insincère que je n’ai jamais vue», a-t-il lancé avant de tourner les talons. 

L’échange a été capté par des médias présents sur les lieux, notamment par une caméra du réseau Global News.