/news/green
Navigation

Un effort collectif pour rehausser la digue de Pointe-Calumet

Coup d'oeil sur cet article

POINTE-CALUMET | Des soldats, des cols bleus, des bénévoles, des riverains et leurs familles s’activaient samedi à renforcer temporairement la digue de Pointe-Calumet avant que le niveau d’eau ne la dépasse.  

• À lire aussi: La ministre Guilbault lance un appel à la prudence 

• À lire aussi: Crue printanière et des risques d’érosion: des routes impraticables et menacées  

Planches de contreplaqués et sacs de sable étaient utilisés pour empêcher les vagues de franchir le muret de la digue. 

De terrain en terrain, les équipes s’assuraient de construire une barrière contre les eaux du lac des Deux Montagnes. La digue de béton s’étend sur 2,4 km. 

Environ 2000 résidences sont à risque d’être touchées, à différents niveaux, par les inondations. 

Michel Bouchard, venu un coup de main à son fils, se réjouissait de l’arrivée des soldats. «On les attendait. C’est rassurant, l’équipe est rodée», a-t-il dit. 

La mairesse voudrait rehausser la digue de façon permanente 

À l’heure où le lac des Deux Montagnes menace de déborder, la mairesse de Pointe-Calumet souhaiterait rehausser de façon permanente sa digue de béton. 

Mais il s’agit d’une solution à court terme, insiste la mairesse Sonia Fontaine. «Aussitôt que la crue sera terminée, on va se concentrer là-dessus. On ne peut pas laisser les citoyens dans cette situation-là». 

Dans les prochains mois, elle compte «fort probablement» présenter un projet qui permettra de mieux protéger la municipalité de l’assaut du lac. 

Le niveau du lac des Deux Montagnes pourrait atteindre 24,99 mètres samedi, alors que la digue est prévue pour contenir les eaux jusqu’à 25 mètres, sans compter les vagues créées par le vent. 

Pointe-Calumet a déclaré l'état d'urgence vendredi soir.