/news/green
Navigation

Île Bigras: la seule façon de sortir est en train

Le train est devenu le seul moyen de rejoindre l’île Bigras samedi. Les gares de l’île Bigras et de Sainte-Dorothée étaient très achalandées.
Photo Martin Alarie Le train est devenu le seul moyen de rejoindre l’île Bigras samedi. Les gares de l’île Bigras et de Sainte-Dorothée étaient très achalandées.

Coup d'oeil sur cet article

La gare de Sainte-Dorothée était fort achalandée samedi, pour un samedi après-midi, alors que le train est devenu le seul moyen de sortir et d’entrer sur l’île Bigras pour les résidents des quelque 380 maisons qui y habitent.

Le lien routier a été fermé jeudi en raison de la montée des eaux de la rivière des Prairies, et des travaux sur le lien piétonnier empêchaient de l’emprunter samedi.

Du côté de l’île Verte, les services d’urgence sont intervenus pour évacuer la place, alors que le seul lien avec le restant de l’archipel, un petit pont démoli par les crues historiques de 2017, était à nouveau complètement recouvert d’eau.

Le train est devenu le seul moyen de rejoindre l’île Bigras samedi. Les gares de l’île Bigras et de Sainte-Dorothée étaient très achalandées.
Photo Martin Alarie

« On a évacué il y a trois jours. Je suis seulement revenue chercher quelques effets personnels parce qu’on sait que ça va au moins durer une semaine », explique une résidente de l’île Verte, Nancy Venneman.

D’autres résidents maintenant isolés prenaient plutôt mal l’arrivée des policiers, qui les informaient qu’ils seraient maintenant laissés à eux-mêmes.

Le train est devenu le seul moyen de rejoindre l’île Bigras samedi. Les gares de l’île Bigras et de Sainte-Dorothée étaient très achalandées.
Photo Martin Alarie

« Ils savent qu’on va rester, qu’on n’est pas inondés, mais c’est leur façon de se décharger de toute responsabilité », a déploré Denis Guérette.