/weekend
Navigation

Le bouquet du Rideau Vert

Coup d'oeil sur cet article

Pour sa prochaine saison, le Théâtre du Rideau Vert fera vivre une belle gamme d’émotions à ses spectateurs. Humour et variété seront entrecoupés par des histoires dramatiques, campées à diverses époques. En somme, le Rideau Vert nous réserve un beau bouquet théâtral.

L’Homme de la Mancha

Photo Peter Morneau

En septembre, on pourra revoir le théâtre musical L’Homme de la Mancha, mis en scène par René Richard Cyr, création qu’il avait montée en 2012.

« Une partie de notre public souhaitait revoir cette pièce et René Richard Cyr avait envie de la monter de nouveau », indique Denise Filiatrault, directrice artistique au Théâtre du Rideau Vert. L’adaptation française de Jacques Brel qui transportera ses spectateurs vers la littérature romanesque de la Renaissance comptera sur une distribution de neuf comédiens, dont Jean Maheux dans le rôle de Don Quichotte. Il sera entouré notamment par Éveline Gélinas, Stéphane Brulotte et Roger La Rue, auxquels s’ajoutent un directeur musical et deux musiciens.

►Dès le 24 septembre 2019

Mademoiselle Julie

Photo Peter Morneau

Ce sera ensuite au tour de Serge Denoncourt de présenter sa version du classique d’August Strindberg, Mademoiselle Julie. Amour et jeu de séduction seront les enjeux de cette pièce suédoise dominée par les relations entre l’aristocratie et les différentes classes sociales. Julie, d’ascendance noble, et Jean, un valet né d’une lignée de domestiques, sont à la croisée des chemins. Seulement trois comédiens se donneront la réplique sur scène dont David Boutin et Magalie Lépine-Blondeau. Cette dernière a d’ailleurs travaillé à plus d’une reprise avec le metteur en scène Serge Denoncourt.

►Dès le 17 mars 2020

Vania et Sonia et Macha et Spikee Schpountz

Photo Peter Morneau

On clôturera la saison avec en tête d’affiche Sylvie Léonard dans la comédie contemporaine de l’auteur américain, Christopher Durang. La pièce est en quelque sorte un hommage à Anton Tchekhov, rappelant la pièce La cerisaie. Elle a mérité en 2013 le Tony Award de la meilleure pièce sur Broadway. Le comédien Marc St-Martin que l’on retrouve année après année dans Revue et corrigée et depuis 18 ans dans différents théâtres d’été signera ici sa première mise en scène. « J’avais envie de lui donner sa chance », confie Denise Filiatrault. « C’est une pièce drôle que nous avons choisie ensemble. » Christian Bégin, Valérie Blais et Anne Casabonne seront également de la distribution.

►Dès le 5 mai 2020

Le malade imaginaire

Photo Peter Morneau

Le début de la nouvelle année sera marqué par une pièce de Molière. C’est le comédien Luc Guérin qui campera le personnage d’Argan. La pièce écrite en 1673 avec son côté dramatique, compte un aspect burlesque. Violette Chauveau et Patrice Coquereau figureront aussi dans la distribution qui compte neuf comédiens sous la direction du metteur en scène Michel Monty qui fera un retour au Rideau Vert. « Michel Monty est un spécialiste de Molière », souligne Denise Filiatrault. C’est lui qui avait monté Le Misanthrope à ce même théâtre en 2015.

►Dès le 28 janvier 2020

Deux autres pièces

La traditionnelle revue du temps des Fêtes, Revue et corrigée sera bien évidemment de retour dès le 26 novembre. Du nouveau cependant au niveau de la distribution. On retrouvera trois habitués, Suzanne Champagne, Julie Ringuette et Marc St-Martin auxquels s’ajouteront deux nouvelles recrues, soit Martin Vachon et François Parenteau qui ont dû démontrer leur talent d’imitateur en audition. Pour la deuxième année consécutive, Nathalie Lecompte assurera la mise en scène.

Le Théâtre du Rideau Vert accueillera la production, Comment je suis devenu musulman, le 27 août prochain, pièce qui avait précédemment été jouée au Théâtre La Licorne.