/lifestyle/sexromance
Navigation

Les allergies au sexe

Les allergies au sexe
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

La sexualité est une invitation au plaisir pour la très grande majorité de gens. Toutefois, certaines personnes, même si elles ressentent une excitation profonde, doivent se méfier. En effet, même si elle est plutôt rare, les allergies liées au sexe sont bel et bien réelles. Elles occasionnent bien des soucis et peuvent rendre la vie difficile à ceux et celles qui en souffrent. Mais comment est-ce possible ? À quels types d’allergies avons-nous affaire ?

Douleurs, démangeaisons et autres symptômes

Une vie sexuelle épanouissante peut connaître bien des rebondissements, mais l’allergie au sexe n’est certainement pas une avenue envisagée pour pimenter les galipettes ! Souffrir en souhaitant avoir du plaisir, en solo ou avec partenaire, ne doit faire partie du registre d’aucun individu actif sexuellement. Si ces allergies sont plutôt rares, il ne faut pas négliger le fait qu’elles plongent une quantité de gens dans un état d’inquiétude, de douleurs et d’incompréhension.

C’est le cas de Jean-Marie, un lecteur de 39 ans : « Mon ex et moi sommes séparés depuis juillet 2014. Presque cinq mois après notre rupture, j’ai commencé à voir d’autres femmes. Je n’avais pas le goût de me rembarquer dans une relation stable, je voulais m’amuser. Après 12 ans de mariage et une vie sexuelle à toute fin pratique inexistante, j’ai voulu voir ce que la vie avait à m’offrir ! Comme je n’avais jamais utilisé de condom avec mon ex, ni avant puisqu’elle a été la première et qu’elle prenait la pilule, je n’avais jamais été confronté à la possibilité d’une allergie au latex. La première fois que j’ai couché avec une autre femme que mon ex, je me suis retrouvé avec le pénis tout rouge, les couilles enflées et la trouille au ventre ! J’étais certain que j’avais “chopé” une ITS, j’ai capoté. Je me suis retrouvé aux urgences et me suis fait retourner à la maison après des tests et l’achat d’une petite crème. Après quatre expériences de la sorte, j’ai commencé à croire le médecin qui m’avait glissé un mot sur l’allergie au latex. J’ai consulté un allergologue qui a confirmé le diagnostic. Je dois donc me tenir loin du latex, j’ai opté pour les condoms de polyuréthane, car pas question de sortir à découvert ! »

Les symptômes varient en intensité et en durée. De façon générale, ils apparaissent très rapidement après le contact, mais parfois cela peut prendre plusieurs minutes. Les conséquences ne doivent surtout pas être prises à la légère, car une réaction allergique peut parfois devenir grave en quelques instants.

Allergie au latex

Allergie au latex : il semblerait qu’environ 1 à 5 % de la population souffrirait d’allergie aux préservatifs de latex. Les symptômes vont des démangeaisons, aux rougeurs en passant par des éruptions cutanées, de l’enflure, des éternuements, un écoulement nasal... En cas d’allergie grave « Il faut faire 911 immédiatement, c’est une question de vie ou de mort ! C’est ce qu’on appelle le choc anaphylactique. Les symptômes sont foudroyants dans les 20-30 minutes suivant le contact. Les yeux, le visage, la langue enflent, les démangeaisons sont généralisées. Des difficultés respiratoires de type oppression thoracique, respiration sifflante, toux et essoufflement­­­ s’installent. » (1)

Allergies insoupçonnées

Allergie au sperme : « L’allergie au sperme est très rare, mais elle apparaît chez certaines personnes en provoquant des symptômes tels que des démangeaisons, des rougeurs, des brûlures et des gonflements. Cette allergie est une réaction du système immunitaire à une protéine qui se trouve dans le sperme. Cela peut même provoquer une anaphylaxie, réaction allergique grave s’avérant parfois mortelle. » (2)

Allergie aux baisers : « Les baisers peuvent eux aussi provoquer de désagréables réactions : œdème des lèvres, urticaire, prurit... Le responsable n’est pas le partenaire, mais un aliment ou un médicament allergène transmis par la salive. D’après des chercheurs de l’université de Californie (États-Unis), ces réactions allergiques seraient plus fréquentes qu’on ne le croit. Elles peuvent apparaître en quelques secondes, et jusqu’à 6 heures après un french kiss ou un simple bisou dans le cou ! » (3)

Si des symptômes physiques apparaissent peu de temps après un contact ou une éjaculation, n’hésitez pas à consulter un médecin ou un allergologue. La gravité de la situation peut parfois surprendre, il faut donc réagir rapidement !


(1) Eliocha Cournoyer, inf. B.Sc., références Société canadienne d’allergie­­­ et d’immunologie clinique, Groupe d’étude sur l’allergie au latex du bureau des matériels médicaux de Santé Canada.

(2) Medisite, 26 mars 2018. Rare mais peut-être également sous-diagnostiquée­­­ ?

(3) Ça m’intéresse Santé, 14 février 2019.


► Pour des solutions, votre médecin ou un professionnel de la santé saura vous guider en fonction de votre état de santé.