/travel/destinations
Navigation

Voyager avec des tatouages

bloc tatouage tattoo
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

En effet, si l’on aime voyager, il vaut mieux être prudent au moment de choisir les motifs de son tatouage ou alors porter des vêtements qui les cachent. Voici quelques pays qui n’entendent pas à rire avec les tatouages.

  • Dubaï, les tatouages sont considérés comme une mutilation volontaire du corps et sont donc interdits.
  • Même chose en Malaisie où ils sont très mal vus et même considérés comme un péché. Pour eux, il s’agit d’une mutilation du corps que Dieu a créé.
  • Au Japon, on les associe historiquement aux Yakuzas (mafia japonaise). Ils pourraient vous valoir d’être expulsé de certains endroits publics.
  • En Thaïlande, la loi interdit les tatouages représentant le Bouddha (son visage tout du moins), et tous les signes religieux.
  • Même chose en Iran où ils sont tolérés, sauf pour les tatouages religieux sur les parties visibles du corps, ou si les motifs sont jugés obscènes ou violents.
  • En Allemagne et en Slovaquie, les tatouages à symbolique nazie sont bannis et peuvent même conduire à l’expulsion.
  • Au Vietnam, ils ont une forte connotation négative et l’on vous associe automatiquement aux activités criminelles et illégales.
  • Au Danemark, on ne tolère aucun tatouage sur les mains, le cou ou le visage.
  • En Corée du Nord, les tatouages doivent être approuvés par le gouvernement, sinon ils peuvent conduire à une condamnation.
  • Au Sri Lanka, un tatouage lié de près ou de loin au bouddhisme est considéré comme un crime.
  • En Turquie, si le tatouage n’est pas illégal, cet art n’est guère apprécié. Il vaut mieux se montrer discret.

En résumé, il est toujours de première importance de bien s’informer sur les lois, les règles et surtout les interdits des pays dans lesquels on doit se rendre.